Félix Vallotton - Mon portrait (1885)

La Vie meurtrière

• • •More

Jacques Verdier est un homme tout ce qu’il y a de plus banal, mais il est poursuivi depuis l’enfance par une douloureuse interrogation : porte-t-il la mort pour la transmettre, malgré lui, à ceux qu’il aime ? Tel est le sujet de La Vie meurtrière, un des rares romans écrits par Félix Vallotton.

Né à Lausanne en 1865, français d’adoption à partir de 1900, Félix Vallotton fut l’un des artistes majeurs de sa génération et s’illustra dans différentes disciplines : peinture, sculpture, gravure sur bois. Il fut également critique d’art, comme son héros de La Vie meurtrière, roman commencé en 1907, mais qui ne fut publié qu’en 1927, par Le Mercure de France, après la mort de l’auteur, survenue en 1925.

« Le talent littéraire de Vallotton était analogue à son talent de peintre : des lignes fermes et pures, de la froideur jusqu’au glacial dans de la précision jusqu’à la minutie, un bel emploi du blanc et noir, aucun ragoût, aucun éclat, de la véracité calme et cruelle, un grand souci du contour. Mais en dessous, dans son livre, quelle confession de passion rageuse chez un homme s’en raillant lui-même ! Quelle sensualité jugée avec une implacable amertume ! […] Quand je reverrai des Vallotton, je les regarderai tout autrement que jadis en songeant à La Vie meurtrière. » (Camille Mauclair. La Semaine littéraire, Avril 1927)

Une rétrospective de l’œuvre de Félix Vallotton a été inaugurée il y a quelques jours au Grand-Palais à Paris. Une belle occasion pour mieux connaître les différentes facettes de cet artiste.
Et, pour ceux qui n’avons pas la chance de pouvoir visiter cette exposition, il reste la consolation de pouvoir observer de nombreux tableaux et gravures sur Internet : Gallica, la base de données Joconde des Musées Nationaux, The Athenaeum et bien sûr Wikimedia Commons


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Félix Vallotton, Mon portrait (1885).

Références musicales :

Robert Schumann, Fünf Stücke im Volkston (Cinq pièces dans le style populaire), Op. 102 : III. Nicht schnell, interprété par Mtislav Rostropovitch et Benjamin Britten (1961, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 07/10/2013.
Consulté ~39257

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Votre voix et votre manière de lire se prête parfaitement à cette oeuvre à la fois mystérieuse et dure. Je n’ai pas spécialement accroché à l’histoire, je trouve que l’auteur se complaît un peu dans ses tourments intérieurs. En tous les cas merci pour cette découverte. Je conseille tout de même l’écoute de ce livre pour mieux comprendre l’oeuvre de cet artiste.