Jean Simeon Chardin - L'éducation

Avis à une dame de qualité sur l’éducation de sa fille

Fénelon (1651-1715) homme d’église, théologien et écrivain fut aussi précepteur du duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV.
Il écrivit des fables pour l’éducation de l’enfant puis Télémaque, roman éducatif.
Il rédigea un traité de l’Éducation des filles.
Dans l’édition de ses œuvres complètes, à la suite de ce traité, on trouve un court texte qui conseille une dame de qualité en ce qui concerne l’éducation de sa fille unique.
La modération, la douceur, la confiance sont pour Fénelon les piliers sur lesquels cette éducation doit reposer.
Les filles étant destinées à un mari il faut être « modeste et ne laisser voir en soi rien de frivole et d’évaporé ».
Dans le domaine de la religion, Fénelon préconise de montrer combien Dieu « est doux, combien il se proportionne à nos besoins et a pitié de nos faiblesses ».

Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Jean Simeon Chardin - L'éducation
Livre audio ajouté le 15/02/2013.
Consulté ~8826

Lu par Domi

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci emilieemilie ;
    Effectivement, ce texte sous certains aspects m’a paru parfois “moderne”.
    Je suis contente qu’il vous ait plu.

  2. On a parfois tendance à voir dans les siècles passés un certain obscurantisme religieux. Dans ce court texte, même si certaines réflexions sont très dépassées, on est surpris de la sagesse et de l’intelligence avec laquelle cet homme d’église conçoit l’éducation et la religion catholique. J’aurais bien aimé connaître ses réflexions sur l’éducation des garçons.
    Merci Domi

  3. Bonjour,
    Merci de votre gentillesse.
    Ce petit texte m’a donné envie de lire bientôt le Traité de l’éducation des filles du même Fénelon.
    cela peut être intéressant.
    Bonne journée
    Domi

  4. Bonsoir,
    je suis ravi de pouvoir bénéficier de ce travail.
    On ne peut que vous être reconnaissants pour tant de lumières dispensées à longueur d’année.
    Tout simplement
    Merci.
    Pascal