Frontispice de Fernand Siméon pour l’édition de 1925 de Cœur double

Fragment de préface

Dans la section La Vie littéraire, du journal Le Temps (1891), Anatole France présente un article, préface de Cœur double du jeune Marcel Schwob dont nous détachons le fragment ci-joint.

« Il y a beaucoup moins de lecteurs pour les nouvelles que pour les romans, par cette raison suffisante que seuls les délicats savent goûter une nouvelle exquise, tandis que les gloutons dévorent indistinctement les romans bons, médiocres ou mauvais. Il n’est pas de feuilleton, si fade ou si coriace, qui ne soit avalé jusqu’à la dernière tranche par quelque pauvre d’esprit affamé de grosse littérature. »

Êtes-vous délicat ou glouton ?

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 24/05/2019.
Consulté ~2587

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.