Lion Monument LUCERNE LIVRE 35 converted

Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 35)

Dans ce Livre 35, Chateaubriand poursuit ses réflexions politiques, évoque les émeutes des 5-6 juin 1832, son arrestation et son emprisonnement :
« Je remercie les hommes de lettres, grands partisans de la liberté de la presse, qui naguère m’avaient pris pour leur chef et combattaient sous mes ordres ; sans eux, j’aurais quitté la vie sans savoir ce que c’était que la prison, et cette épreuve-là m’aurait manqué. Je reconnais à cette attention délicate le génie, la bonté, la générosité, l’honneur, le courage des hommes de plume en place. Mais, après tout, qu’est-ce que cette courte épreuve ? Le Tasse a passé des années dans un cachot et je me plaindrais ! Non. »

Et des lettres à Madame la Duchesse de Berry, à monsieur de Béranger, déjà évoqués dans le Livre 34.

Puis, mis en liberté, Chateaubriand se prépare à rejoindre la Suisse.
« Beaucoup d’hommes meurent sans avoir perdu leur clocher de vue : je ne puis rencontrer le clocher qui me doit voir mourir. En quête d’un asile pour achever mes Mémoires, je chemine de nouveau traînant à ma suite un énorme bagage de papiers, correspondances diplomatiques, notes confidentielles, lettres de ministres et de rois ; c’est l’histoire portée en croupe par le roman. »

Il nous exprime en son style inimitable, ses promenades en Suisse, ses rencontres et mentionne celle qu’il eut avec Alexandre Dumas, Dumas qui nous relate cette journée dans : Impressions de Voyage en Suisse : Les Poules de Monsieur Chateaubriand, de façon détaillée.

Avec madame Récamier, Chateaubriand visite le tombeau de madame de Staël, moment si émouvant :
« Si j’ai jamais senti à la fois la vanité et la vérité de la gloire et de la vie, c’est à l’entrée du bois silencieux, obscur, inconnu, où dort celle qui eut tant d’éclat et de renom, et en voyant ce que c’est que d’être véritablement aimé. »

Puis les événements en France et sa fidélité à la cause légitimiste le ramènent à Paris. « Enfin, la France légitimiste a pris pour devise ces mots :
Madame, votre fils est mon roi !
et plusieurs journaux les ont adoptés pour épigraphe. »

Mais Chateaubriand garde une distance : « entre les royalistes et moi il y a quelque chose de glacé : nous désirons le même roi ; à cela près, la plupart de nos vœux sont opposés. »

Ce Livre 35 est varié, émouvant et le regard de l’auteur est toujours si enrichissant.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Le Lion de Lucerne, monument si bien évoqué par Chateaubriand dans ce Livre 35, et également par Alexandre Dumas : ce monument fut visité lors de leur rencontre.

Références musicales :

Johannes Brahms, Concerto pour violon en ré majeur, Op.77 – Mouvement II, adagio, interprété par Zino Francescatti et l’Orchestre Philharmonique de New York, dirigés par L. Bernstein (1961, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 27/09/2016.
Consulté ~9761

Lu par Christiane-Jehanne

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Cher Joël, merci infiniment ! Je suis vraiment très touchée. Ce fut un grand plaisir pour moi, et si cela vous convient, je suis ravie et comblée. Grand merci de votre si gentil message, belle journée à vous, avec mes amitiés, Christiane.

  2. Merci Christiane-Jehanne, chaque mot est parfaitement prononcé et clairement entendu, le ton adapté au texte, que demander de plus ? Je suis conscient que ce n’est pas si simple à faire, tout le monde n’y parvient pas. C’est un cadeau que vous nous offrez et dont j’en mesure la valeur croyez moi.

  3. Cher Frédérico, merci infiniment, je suis ravie que cela vous intéresse et vous convienne.

    Ces Mémoires de notre auteur offrent mille facettes magnifiquement façonnées, en effet, sur cette période bien particulière.

    Je vous remercie beaucoup, cela m’encourage, des brochures de Chateaubriand me restent à lire, dans quelque temps.

    Très bon week-end à vous!
    Mes amitiés.
    Christiane-Jehanne.

  4. Merci, Madame, de votre récit. J l’écoute presque tous les jours. Chateaubriand et vous m’ont appris tellement de chose sur l’histoire et les moeurs de France au début du XIXème. Federico

  5. Bien chère Paruline
    Je suis heureuse d’apprendre que nos portraits de femmes vous intéresseront. Nous avons presque fini les Splendeurs et Misères des Courtisanes.
    Christiane-Jehanne a trouvé 18 belles dames à présenter à nos audio lecteurs. Nous en dénicherons bien d’autres, avec l’aide de nos chers modérateurs.
    Un grand merci pour votre fidélité et vos commentaires très encourageants. Votre satisfaction est notre plus belle récompense.
    Amitiés
    Cocotte

  6. @Christiane-Jehanne,
    @Cocotte

    La belle équipe que voilà : ce sera une lecture formidable !
    Chaleureux merci à vous deux !

  7. Tres chère Paruline, bonjour, grand grand merci de votre si gentil message, et d’avoir la très aimable attention de suivre mes petits projets…..et, ces “Portraits de femmes” seront lus avec notre amie Cocotte, 9 Portraits chacune!
    Encore merci, chère Paruline,
    et je vous souhaite une belle et paisible journée.
    Toutes mes amitiés.
    Christiane-Jehanne.

  8. Chère Christiane-Jehanne!

    De nombreuses heures à écouter vos magnifiques lectures ! Merci beaucoup !
    J’ai pris connaissance de votre projet de lecture
    ‘Portraits de femmes’…
    Ce sera encore une joie de vous entendre !

    Bravo et encore merci pour tout ce beau travail !

  9. Bonsoir cher Mart, je vous remercie infiniment de votre très aimable et sympathique message, cela me touche beaucoup,
    et je suis bien contente que ce magnifique texte de notre auteur vous intéresse.
    Merci beaucoup, votre message m’encourage bien!
    Bien amicalement .

  10. Bonsoir amie Claire-Marie, Francois-René doit être bien heureux que vous passiez la soirée avec lui…si je puis me permettre… Et je suis ravie que vous aimiez ces M.O.T. . Notre cher auteur a l’art de rapprocher les temps, de tisser ses réflexions.
    Très belle soiree, chère Claire-Marie,merci beaucoup de votre si gentille fidélité, un grand soutien!
    Toutes mes amitiés.

  11. Vous publiez toujours au moment où je tombe en panne de bon audio livre et vous me sauvez de l’ennui, François-René et vous, chère Christiane -Jehanne!
    Je commence l’écoute en vous écrivant ce petit mot.
    Amicalement