Henri Félix Emmanuel Philippoteaux - François-René de Chateaubriand (années 1800)

Pensées, réflexions et maximes

Les œuvres de Chateaubriand fourmillent de réflexions de tous genres. Il en a recueilli quelques-unes dans Pensées, réflexions et maximes.
« Aussitôt qu’une pensée vraie est entrée dans notre esprit, elle jette une lumière qui nous fait voir une foule d’autres objets que nous n’apercevions pas auparavant. »

« La mort, selon les sauvages, est une grande femme fort belle, à laquelle il ne manque que le coeur. »

« L’homme n’a au fond de l’âme aucune aversion contre la mort, il y a même du plaisir à mourir. La lampe qui s’éteint ne souffre pas. »

« Plus l’homme en pouvoir est petit, plus il convient à toutes les petitesses. Chacun en se comparant à lui se dit : « Pourquoi n’arriverais-je pas à mon tour ? » Il n’excite aucune jalousie : les courtisans le préfèrent, parce qu’ils peuvent le mépriser ; les rois le gardent comme une manifestation de leur toute-puissance. Non seulement la médiocrité a tous ces avantages pour rester en place, mais elle a encore un bien plus grand mérite : elle exclut du pouvoir la capacité. Le député des sots et des imbéciles au ministère caresse deux passions du cœur humain, l’ambition et l’envie. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Henri Félix Emmanuel Philippoteaux, François-René de Chateaubriand (années 1800).

Livre audio gratuit ajouté le 18/08/2011.
Consulté ~13277

Lu par René Depasse

Suggestions

• • •More

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je ne connaissais pas Chateaubriand, son oeuvre. C’est étrange, vue la puissance de son acuité, qu’il ne soit pas tant relayé que cela.
    Une belle découverte.
    Merci.