Gustave Caillebotte - Le Pont de l'Europe (1876)

L’Affaire Lerouge

Émile Gaboriau, considéré comme le père du roman policier, aurait influencé Conan Doyle pour la création de Sherlock Holmes. Son premier roman, L’Affaire Lerouge (1866), connut un immense succès.

« Le jeudi 6 mars 1862, surlendemain du Mardi gras, cinq femmes du village de La Jonchère se présentaient au bureau de police de Bougival. Elles racontaient que depuis deux jours personne n’avait aperçu une de leurs voisines, la veuve Lerouge, qui habitait seule une maisonnette isolée. À plusieurs reprises, elles avaient frappé en vain. Les fenêtres comme la porte étant exactement fermées, il avait été impossible de jeter un coup d’œil à l’intérieur. Ce silence, cette disparition les inquiétaient. […] »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Générique de la série Les Cinq dernières minutes.

Livre audio ajouté le 11/02/2009.
Consulté ~61 515 fois

Lu par Victoria

Suggestions

87 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Deshalles,

    Merci beaucoup pour votre commentaire !

    Je n’ai pas de projet de lecture de Gaboriau dans l’immédiat mais je viens de finir la lecture d’une nouvelle de Zola, Pour une nuit d’amour. Tout à fait un autre genre !

    Si vous cherchez des “policiers”, cliquez sur le Genre “Policiers” dans la colonne de droite.

    Bonnes découvertes !
    Bien cordialement,
    Victoria

  2. La bonne littérature ne vieillit pas, ce roman en fait la démonstration, mais lu avec autant de talent, cela devient un chef-d’oeuvre ! merci de ces 14 heures d’écoute, j’attends avec impatience le prochain ?

  3. Merci de votre conseil, chère Victoria, je ne manquerais pas de le suivre!
    J’aurais pu connaître cette série, car j’en ai l’âge, mais je n’habite pas la France.
    Je suis heureuse de pouvoir rattrapper cette lacune.
    Très cordialment et encore merci
    Erika

  4. Bonjour Erika,

    Je suis très heureuse que vous ayez découvert Gaboriau.

    Je me permets de vous inciter à écouter une nouvelle du même auteur : Le Petit vieux des Batignolles lue par René Depasse.

    Elle fit les beaux jours de la série radiophonique “Les Maîtres du mystère” (pour ceux qui ont connu cette époque déjà lointaine !).

    Bien cordialement

  5. Merci Victoria pour votre lecture. Avec cette voix chaleureuse vous nous captivez aussi bien que nous attire l’hstoire.

  6. j’ai aimé cette façon de lire ce texte à haute voix qui tout en donnant vie au récit met en valeur le style de l’auteur.
    Merci pour ce beau travail.

  7. Merci beaucoup pour ces 14h de lecture – et d’écoute, qui m’ont détendu dans des moments d’angoisse.
    Votre voix, Victoria, est vraiment très agréable à écouter.
    Encore merci!

  8. Victoria, votre voix coule comme un courant sur de l’eau bouillonnante, tranquille…sans se presser…intrigant (e),
    vers un dénommant prochain ?!
    je l’attends sans hâte car le charme sera… interrompu !!
    à bientôt!
    z

  9. • • •More