Portrait de Gaston Leroux (1907)

Mister Flow

« Après tout, moi, je suis un honnête homme ! Ce n’est pas parce qu’une suite fatale de circonstances m’a imposé une trogne fleurie de délirant good fellow et jeté dans les jambes un nécessaire de cambrioleur pour que je continue à jouer un rôle auquel ni mes antécédents ni une solide éducation familiale ni ma profession, j’ose le dire, ne m’ont préparé. Jusqu’alors, quand je me suis assis sur les bancs de la correctionnelle et même de la cour d’assises (oh ! si peu !) ça n’a jamais été sur celui des coquins. Mon devoir est de les défendre, tout juste, mais de là à me déguiser pour faire leurs commissions ! […] »

Ainsi dialogue avec lui-même un jeune avocat entraîné dans des aventures incroyables pour les beaux yeux de Lady Héléna Skarlett… Le dernier roman (1927) de Gaston Leroux.


Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 02/06/2010.
Consulté ~17293

Lu par René Depasse

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai beaucoup apprécié votre lecture, Monsieur Depasse. Intonation, prononciation, personnalisation, tout rend l’écoute agréable. Un grand merci !

  2. tres bon livre!!
    ET comme tout le monde le fait remarquer: une lecture parfaite de MONSIEUR Depasse! encore merci René!

  3. Mister Flow, l’homme aux CENT visages (chapitre 10), Mister Depasse, l’homme à la voix UNIQUE.
    Félicitations.

  4. Diction parfaite, à l’ancienne !
    Si vous trouvez meilleur et moins cher que René Depasse, votre achat vous sera remboursé.
    Merci, Depasse !

  5. Très bonne lecture, de niveau professionnel.
    M. Depasse lave plus blanc et ses textes sont impeccablement repassés. Quelle performance !
    Encore bravo et merci.

  6. encore merci monsieur Depasse ,c’est un vrai régal de vous écouter lire,j’attend toujours avec impatience vos nouvelles lectures,encore merci.

  7. Veuillez, je vous le demande, cessez de parler de la machine a laver de Monsieur DEPASSE… Comme c’est moi qui l’avais fait remarquer, j’en ai eu honte plus tard… MERCI ¨PASCALE

  8. Du grand Depasse, en effet. Là où Depasse passe, les bâillements trépassent.
    A télécharger sans modération.
    (Pas de machine à laver, je confirme.)

  9. Encore un Depasse, c’est forcément du bon (avec ou sans machine à laver !). Et hop, je me le télécharge : 9 h 45 min de bonheur, c’est parti, mon kiki.
    Encore merci, monsieur.

  10. BONJOUR ! Décidement je ne sais plus quoi dire… Monsieur René DEPASSE fais mon admiration… MERCI PASCALE