Georges Courteline vers 1900

Boubouroche

« Ce soir-là, étant veuf de toute clientèle, le petit café où Boubouroche venait quotidiennement s’enfiler des “demis” en jouant la manille aux enchères de compagnie avec les sieurs Roth et Fouettard défiait le fâcheux coulage ennemi né des limonadiers – Par-dessus les mousselines salies qui en masquaient l’intérieur aux passants, Boubouroche, dressé sur ses pointes, en embrassa d’un seul coup le désespérant délaissé […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 11/04/2008.
Consulté ~16176

Lu par René Depasse

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Si le père Jules Monaux avait du talent, le fils Georges Courteline avait presque du génie… Merci à M. Depasse et à tous les autres lecteurs pour nous faire conna^^itre un auteur injustement oublié des gens sérieux

  2. moi aussi je viens de découvrir Courteline grace à MONSIEUR DEPASSE… MAGNIFIQUE ! Je ne sais plus quoi dire MERCI PASCALE