Giovanni Boldini, Crieur de journaux à Paris (1878)

Guiguitte et Poulet

Guiguitte et  Poulet (1910)

« Lui, il criait les journaux, le soir. Les camelots l’appelaient Jacques et les sergents de ville le Poulet. Jacques devait être son véritable nom, car il ne répondait guère aux sergents de ville. Son âge ? Il ne le savait point, n’ayant pas eu de parents. Il avait moins de vingt ans, et un an de plus chaque année. Peut-être aurait-il pu apprendre le jour de sa naissance à la Préfecture de Police. Mais il aurait fallu déranger le préfet. Or Jacques savait qu’il a fort à faire, et d’ailleurs il détestait les visites.

Elle, elle vendait des fleurs au coin de la rue Montmartre où, d’un commun accord, on l’avait baptisée Mistinguette. Les marchandes des quatre-saisons disaient sans façon Guiguitte ; les garçons de café, plus cérémonieux, l’appelaient Miss. »

Coquets et coquins !

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 22/08/2019.
Consulté ~2 693 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.