Nancy-Marie Vuille en 1897

Florence Monneroy

Née à Neuchâtel en 1867 dans une famille bourgeoise, Nancy-Marie Vuille grandit à Genève et suit les cours d’Édouard Rod à l’université dès 1886. Elle noue des liens privilégiés avec lui, et il la conseillera et la soutiendra dans ses activités littéraires tout au long de sa vie. En 1893, elle s’installe avec son père et sa sœur à Paris et, en plus de nombreuses traductions, elle publie trois romans , signant du pseudonyme d’André Gladès, du nom de jeune fille de sa mère. Elle meurt en 1906.

Dans Florence Monneroy, Florence et sa sœur Simone sont orphelines de père. Leur mère se remarie lorsqu’elles ont une quinzaine d’années. Autant Simone est spontanée et charmeuse, autant Florence est réservée et secrète. Lorsqu’elles atteignent leur vingtième anniversaire, leur beau-père se met en recherche de futurs époux, mais les choses prendront une tournure tragique. L’originalité de ce récit délicat et sensible réside dans la forme : on sait dès les premières lignes que l’héroïne est décédée, et c’est son beau-père qui raconte l’histoire sous forme d’un « flash-back ».

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

André Gladès est le pseudonyme de Nancy-Marie Vuille (1867-1906).

Livre audio ajouté le 22/02/2021.
Consulté ~2 193 fois

Lu par Domi

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un grand merci pour ce bouleversant roman magnifié par une voix qui a si bien servi le texte
    Cordialement

  2. Mon goût pour cette auteur se confirme. Une belle écriture, un thème fort et émouvant tout en retenue et sensibilité…Une superbe nouvelle ! Merci, chère Domi, pour cette très agréable lecture et cette découverte.

  3. Chère Lïat,
    Oui ce texte a été très agréable et très émouvant à lire.
    J’ai beaucoup aimé les personnages du beau-père et de l’héroïne.
    Je suis contente qu’il vous ait plus.

  4. Merci chère Éliette.
    Il y a sur le site une Domia et une Domi. Effectivement, nous avons un grand choix de textes et de voix. Ce qui permet de belles découvertes.

  5. Merci beaucoup Domi ( y a t-il 2 Domi DDV à L.A ? ) pour ce court roman qui m’a bouleversée. Votre voix très calme, presque neutre, me touche car elle paraît s’effacer pour servir le texte. J’aime la variété des timbres et des manières de lire sur ce site formidable. Je vais télécharger le roman du même auteur que vous venez de mettre en ligne, sauf erreur de ma part .