Une Ophélie tcheremisse

Une Ophélie tchérémisse

Ophélie, fille de Polonius et éprise d’Hamlet perd son père et séparée d’Hamlet, devient folle et se noie dans un ruisseau. Karatchaika, fille d’Iwak, prête à épouser Azamat et arrachée à lui, perd la raison et se noie dans la rivière.

Cette nouvelle (1889) écrite par Constantin Gorbounov (dont nous ne savons pas grand chose) se passe chez les Tcherémisses, peuple finno-ougrien de Russie intégré dans l’empire au seizième siècle.

« Il me raconta qu’elle était orpheline, « sans raison, » c’est-à-dire folle, et que voilà plus d’un an qu’en toute saison, hiver et été, elle se tenait à l’entrée du village, demandant à tous les passants s’ils n’avaient pas vu son Azamat.

Je ne l’ai plus revue, la jolie Karatchaïka ayant disparu ce même été. Une autre fois que je dus m’arrêter pour quelques heures à Sarkino, on me conta la lamentable histoire de cette Ophélie tchérémisse. »

Traduction : anonyme pour La Revue des Deux Mondes (1891).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Une Ophélie tcheremisse
Livre audio ajouté le 02/02/2011.
Consulté ~9 455 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup pour ces audiolivres, je suis professeur
    de francais au Mexique a Morelia et avec eux on a pu
    bien developper la comprehension auditive.

    Pardon pour les accents mais je ne les peux pas ecrire
    a cause de mon portable