La Dame verte

Il n’est pas sûr que la suite de cette histoire posthume ait été écrite, malgré les promesses de l’auteur et nous restons sur notre faim, parce qu’elle n’est pas banale.

Léon Gozlan, avec La Dame verte, nous fait visiter des salles de jeux en 1848 comme il nous avait promenés à La Morgue en 1831.

Une rencontre avec l’aimée dans des circonstances très étranges comme vous le verrez…

« J’entrevis alors, à la clarté d’une des lanternes de la porte, l’ensemble de ses traits. Ils me parurent fort beaux, mais leur grande pâleur leur donnait une beauté de fantôme, surtout sous le voile vert à travers lequel je les apercevais. Comme ce voile était très-long, ainsi qu’on les portait alors, elle s’en drapa vivement le visage, la pensée tardive lui étant venue sans doute qu’elle avait commis l’imprudence de me le laisser voir. »

Consulter la version texte du livre audio.

Illustration : Irruption de la police dans une maison de jeux.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 21/04/2017.
Consulté ~4 647 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.