Celui qui écoute

Les Contes marchants du Zanstibhoumulad (01. Celui qui écoute)

Ces six contes, en entremêlant faits réels et fiction fantastique, narrent le destin d’un petit pays aussi imaginaire qu’himalayen, très inspiré par l’histoire récente, à travers les vies extraordinaires de quelques-uns de ses habitants.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 08/06/2020.
Consulté ~5 007 fois

Lu par Patrick Grégoire

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Fort joliment écrit, fort joliment raconté!
    J’ai enfin pris le temps d’écouter ce conte sorti de votre imagination qui donne envie d’écouter les suivants.

  2. Un très grand merci pour le précieux moment que je viens de vivre avec le comte de celui qui écoute.

  3. Merci, Juliette et Troglodyte, pour vos retours. Je n’ai pas de don naturel, non, mais j’ai 40 ans de théâtre derrière moi. De plus, c’est un texte que j’ai écrit. Je trouve plus facile de dire un texte qu’on a écrit. On connait bien les intentions de l’auteur.
    Cordialement

  4. Bonjour Monsieur Grégoire
    Le premier critère pour moi est le ton, le timbre de voix si je veux écouter un audio
    Ici je vous trouve extraordinaire
    Peut-être est-ce une formation? ou un don naturel?
    Un tout grand merci pour votre voix

  5. Bonjour Liliat

    Merci pour votre retour. Le texte existe, oui, comme les textes des cinq autres contes, et vous pouvez l’avoir, mais il n’est pas en ligne. Comment, donc, procéder ? par mail ?

    Il va sans dire que je ne partage pas votre opinion au sujet de Villiers dans la magnifique écriture me fascine. Quant à sa “cruauté”, elle n’existe que parce que ses contes sont un miroir à la vie. D’autre part, il y a souvent plus d’humour ou de fantastique que de cruauté.

    Bien à vous.

  6. Eh bien, monsieur Grégoire, contente de découvrir cet original texte de votre cru.
    J’avoue que les contes de monsieur Auguste de V.D.L.A. ne conviennent pas à ma nature…
    Pour moi , les contes ne doivent pas être cruels!

    Peut-on avoir le texte de “Celui qui écoute” ?
    Merci !