Henry Greville ou Alice Marie Celeste Durand nee Fleury

La Princesse Oghérof

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 33min | Genre : Romans


Henry Gréville, ou Alice Marie Céleste Durand née Fleury

Voilà bien longtemps que madame Avérief n’avait plus ouvert sa maison. Les pertes successives de son fils et de son époux l’avaient amenée à un exil que toute la bonne société de Saint-Pétersbourg regrettait amèrement. Mais voici que, pour les fêtes de Pâques 1860, madame Avérief, semblant sortir de sa torpeur, décide de donner un bal chez elle. C’est l’occasion de réunir auprès d’elle ses plus chers amis et sa proche famille. Parmi les jeunes personnes invitées, Marthe Milaguine ne passe pas inaperçue. Sa grâce, ses bonnes manières, sa haute tenue et sa beauté la font remarquer de tous. Michel Avérief, le neveu de Madame Avérief, n’a d’yeux que pour la belle Marthe. Mais c’est sans compter la terrible gouvernante de la maison Milaguine, Pauline Hopfer, aussi fourbe que méchante, qui s’est mise dans la tête de se faire aimer par le prétendant de Marthe. Pauline, la « mamselle » comme l’appellent les domestiques, n’hésitera pas à utiliser tous les plus bas subterfuges pour évincer l’indélicate intruse. Entre mensonge et trahison, Pauline parviendra-t-elle à ses fins ?

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Princesse Oghérof.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 01/02/2017.
Consulté ~7 404 fois

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

18 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup, pour cette lecture. La romancière parvient à déployer une gamme extraordinaire de sentiments moraux.C’est vraiment très intéressant.

    Merci.
    elisabeth

  2. EclatDuSoleil, je vous remercie de tout coeur de votre commentaire/analyse qui ajoute un petit quelque chose à la connaissance cette femme de lettres (pour ne pas dire auteur au féminin…)

  3. J’avais écouté ce livre au moment de sa parution sur Litteratureaudio, et, ayant oublié le titre, je viens de l’écouter à nouveau… toujours avec le même plaisir. J’ai écouté depuis d’autres livres de cet auteure, qui en effet mérite d’être connue : on retrouve sous sa plume certains ingrédients des plus grands auteurs russes, que j’aime particulièrement (Anna Karénine de Tolstoï est en tête de mon Panthéon personnel). Celui là a une force toute particulière dans l’œuvre signée Henri Greville. L’intrigue, la finesse d’analyse des caractères, et jusqu’à ses descriptions des paysages (la navigation sur la Volga donne envie d’y aller voir), tout est très attachant. Encore merci Daniel de nous avoir fait découvrir Henri Greville, et de nous offrir autant de lectures de qualité.

  4. Bonjour Daniel Luttringer, je viens d’achever ce roman plein de rebondissements avec un dénouement qui me satisfait. Très belle lecture. Henry Gréville jolie conteuse.

  5. Alice Durand (Henry Gréville) a beaucoup publié. Aurai-je le cœur de réaliser l’intégrale ? Allez, disons une lecture par trimestre, donc le prochain à l’automne…

  6. Je découvre.coup sur coup Henry Gréville et monsieur Luttringer,un vrai bonheur! Merci pour ces excellents moments passés en si bonne compagnie!

  7. • • •More