Paul Verlaine en 1893

Le Roi Verlaine

Benjamin Guinaudeau (1858-19?) en 1894 donne son avis sur le scrutin qui a choisi Le Roi Verlaine.

« Leconte de Lisle mort, il fallait, paraît-il, lui trouver un successeur « dans la gloire et dans le respect des jeunes ». Un de nos confrères, à cet effet, ouvrit des urnes et sollicita des votes. Il s’agissait de savoir quel était notre plus grand poète. »

La postérité que nous sommes voterait différemment !

Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Paul Verlaine en 1893
Livre audio ajouté le 18/09/2019.
Consulté ~2 647 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je ne sais pas si la postérité voterait différemment. Verlaine est toujours considéré comme l’un des plus grands poètes français, malgré quelques “petits” écarts de conduite.