Eugen de Blaas - Femme brune

L’Éducation sentimentale

• • •More

Une éducation sentimentale, vraiment ?
Qu’a-t-il donc appris, Frédéric, depuis le jour où, jeune bachelier, il tombe amoureux d’une femme mariée, jusqu’à la dernière page où il fait cet étonnant bilan de sa vie, 27 ans plus tard ?
Frédéric est « l’homme de toutes les faiblesses », écrit son créateur, un velléitaire qui aura rêvé gloire, fortune, sans pour autant jamais réussir à s’engager pour une cause ou un amour, malgré de nombreuses et diverses rencontres et un fond social agité.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La mention « (Version 3) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1, Version 2.

Illustration :

Eugen de Blaas, Femme brune.

Références musicales :

Frédéric Chopin, Waltz in A flat major « Farewell », Op. 69 no. 1, interprété par Olga Gurevich.

Livre audio gratuit ajouté le 12/12/2019.
Consulté ~9826

Lu par Pomme

• • •More

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Quel message réjouissant, chère Fraise! Une très belle année à vous aussi. Et je fais le voeu que litteratureaudio vous garde encore longtemps comme fidèle et chaleureuse audio-lectrice.

  2. Merci beaucoup pour cette belle interprétation chère Pomme (vive les versions 2 et 3 😉 )
    Et vive les vacances d’hiver où on peut se lâcher et lire tout son soûl 😉
    Cela faisait plusieurs années que je pensais à relire l’Education est ça y est 🙂 Un grand merci pour avoir donné votre voix à ce chef-d’œuvre. C’était un véritable régal!
    En profitant de l’occasion je vous souhaite une excellente année 2021, que de belles choses et surtout la bonne santé et le sourire!
    Au plaisir de vous retrouver entre de nouvelles pages bientôt.
    Fraise

  3. Fabien, vous relevez là une des phrases de la littérature française qui m’a le plus frappée! quand on voit où ils situent le meilleur de leur vie, la phrase prend une tonalité d’une bien cruelle ironie.

  4. La jeunesse, les amours, les amis,les amies, les expériences qui nous ont fait rire et pleurer, toutes ces années de vie avant que ne vienne la vieillesse se résument dans cette phrase que Frédéric et Deslauriers se disent en fin de roman…
    « C’est là ce que nous avons eu de meilleur ! ».
    Merci Pomme pour votre sensibilité, votre ton toujours juste et cette voix qui à chaque fois m’émeut.
    D’avance, je vous souhaite de joyeuses fêtes de Noël.

  5. Voilà, je viens de recevoir mon cadeau de Noël.
    Merci Pomme, d’avance j’en salive mentalement.
    Je fini “Madame Bovary” et j’écoute mon cadeau.