Guy de Maupassant

Aux champs

Comment l’on assiste à une vente d’enfant, tout à fait légale au XIXè siècle, mais qui provoque aussi bien du ressentiment au pauvre Charlot !

« […] La première des deux demeures, en venant de la station d’eaux de Rolleport, était occupée par les Tuvache, qui avaient trois filles et un garçon ; l’autre masure abritait les Vallin, qui avaient une fille et trois garçons.Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air. A sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Guy de Maupassant – photographie de François Feyen Perrin (1850).

Livre audio gratuit ajouté le 22/02/2009.

32 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, Tikou! Voilà un commentaire bref et catégorique! Je regrette que tu n’aies pas réussi à apprécier cette peinture que Maupassant fait de la misère paysanne du XIXè siècle. Certes cette nouvelle est très rude, les sentiments des parents pour leurs enfants semblent disparaitre devant la perspective d’une somme d’argent qui améliorera un peu leur quotidien. Tu as préféré Le Papa de Simon – et je te comprends – , nouvelle qui développe de bien doux sentiments. (excuse mon tutoiement: je pense que tu es un collégien, et j’ai toujours tutoyé mes élèves.) J’espère que tu découvriras d’autres nouvelles de Maupassant dont la palette est tellement large.

Lu par PommeVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus