Guy de Maupassant - Joseph

Joseph – Imprudence

Deux dialogues sur le même sujet : l’amour épidermique, sensuel, physique (appelez ça comme vous voudrez !), l’un entre deux jeunes femmes mariées, Joseph, et l’autre entre une jeune femme et son mari, Imprudence. Très allusifs, un tantinet coquins, mais jamais grossiers.

« – Songe donc que c’est impossible autrement. Quand un mari a été gentil pendant six mois, ou un an, ou deux ans, il devient forcément une brute, oui, une vraie brute… Il ne se gêne plus pour rien, il se montre tel qu’il est, il fait des scènes pour les notes, pour toutes les notes. On ne peut pas aimer quelqu’un avec qui on vit toujours. »  (Joseph)

« – Parce que, une femme, c’est une liaison, c’est un amour qui vous attache à elle, tandis que cent femmes c’est de la saleté, de l’inconduite. Je ne comprends pas comment un homme peut se frotter à toutes ces filles qui sont sales. » (Imprudence).


Remarques :

Consulter les versions texte de ce livre audio : Joseph ; Imprudence.

Livre audio gratuit ajouté le 08/10/2015.
Consulté ~7290

Lu par René Depasse

Suggestions

• • •More

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *