Jacques Callot - Faience de Gien

Le Maire de Casterbridge

Une jeune fille pauvre et vertueuse, un peu rigide. Une femme riche, séduisante et inconséquente. Un jeune premier aimable mais aux loyautés défaillantes. Un homme ombrageux et impulsif, aussi nuisible que touchant par la sincérité de ses remords. Ce quatuor joue, sous la plume de Thomas Hardy, une partition savamment orchestrée, où l’amour filial et conjugal, la rivalité amoureuse et commerciale, le devoir, la vengeance et la faute paraissent également dictés par une nécessité implacable. Dans cette petite ville à mi-chemin entre la campagne et la ville, dans cette classe ni tout à fait paysanne, ni tout à fait bourgeoise, Hardy explore, en digne naturaliste, le double nœud coulant des tempéraments et des origines sociales.
Ce grand classique britannique nous enchante par sa finesse, sa profondeur, son ironie et sa grande humanité.

String Quartet no. 13 in Am, D. 804

Traduction : Philippe Néel (1882-1941).
Illustration :

Jacques Callot – Plat en faïence de Gien

Références musicales :

Franz Schubert, String Quartet no. 13 in Am, D. 804 (European Archive, domaine public).

Livre audio ajouté le 21/10/2017.
Consulté ~12 088 fois

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

45 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je plaide coupable, Françoise… Ce sont bien des grenouilles de Martinique ! J’essaie aujourd’hui de ne plus enregistrer le soir. Tess d’Urberville est encore, hélas, à l’état de très lointain projet…

  2. on entend les grenouilles arboricoles de Martinique ou Guyane ! bon souvenir pour ecouter un beau Roman. Tess d’urberville n’est pas encore disponible ?

  3. • • •More