Paul Heyse 2

Le Garde-vignes

Paul Johann Ludwig von Heyse (1830-1914) est un écrivain allemand. Il étudie les langues classiques et traduit de nombreux poètes italiens. Il écrit aussi des nouvelles et publie plusieurs romans, mais aucune trace du conflit franco-allemand. En 1910, il reçoit le prix Nobel de littérature.

Le Garde-vignes (celui qui poursuit ceux qui volent des raisins) s’appelle André, garçon énigmatique dont nous découvrons petit à petit l’identité. Il a à subir l’hostilité de son entourage de paysans, sauf celle d’un bon vicaire qui dirige sa vie. Des problèmes d’inceste et un climat religieux donnent à ce récit un ton assez inattendu.
Il est très bien traduit et les passages sur la nature sont très soignés :

« Les derniers bruits de la ville où le travail cessait de bonne heure, les derniers sons des cloches s’éteignaient doucement ; bientôt on ne distingua plus que le bruissement rapide des eaux qui descendaient de la montagne, et le vent du sud dont on entendait le mugissement lointain, tandis qu’il chassait la poussière sur la route en légers tourbillons et balayait les feuilles séchées par l’automne. Vers onze heures, le silence devint plus profond encore, et la nuit noire, lourde, sans étoiles, sans le moindre souffle d’air, étendit ses vapeurs humides et chaudes sur la terre, distribuant à des milliers d’yeux la bienfaisante rosée du sommeil. »

Traduction : Émile Jonveaux (1819-1871).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio ajouté le 07/08/2015.
Consulté ~5 891 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Grand Merci, monsieur Depasse pour ce très curieux roman. Merci de ce votre interprétation puissante et savoureuse.
    Elisabeth

  2. Encore mille bravos cher monsieur Depasse.
    Oserez vous un jour et pour la plus grande joie de tous vous attaquer a ce pur diamant qu’est
    Le capitaine Fracasse.
    Je reste conscient du travail énorme que vous
    abattez,travail qui se transforme en joie pour nous auditeurs.
    Alchimie magique que nous vous devons .
    Je reste votre debiteur a jamais.
    Pibrac.