Louis Boulanger, portrait d'Honoré de Balzac (1836)

Le Père Goriot

À la fin de novembre 1819, plusieurs personnes vivent dans la pension de Madame Vauquer, rue Neuve Sainte-Geneviève.

On y trouve Mademoiselle Michonneau et Monsieur Poiret, Victorine Taillefer, jeune fille déshéritée par son père ; Eugène de Rastignac, étudiant noble mais pauvre, venu faire son droit et chercher richesse et notoriété, le mystérieux Monsieur Vautrin et le Père Goriot, vieux locataire qui semble entretenir des jeunes femmes.

Le comportement de ces deux derniers pensionnaires intrigue Eugène…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Louis Boulanger, portrait d’Honoré de Balzac (1836)

Références musicales :

Chapitre 1 :
Frédéric Chopin, Nocturne, Opus 9 N° 1, interprété par Richard Anatone.

Chapitre 2 :
Ludwig van Beethoven, Concerto N° 1 – Opus 15, interprété par le Skidmore College Orchestra (domaine public).

Chapitre 3 :
Franz Joseph Haydn, Divertimento 3. Satz, interprété par Hotchmut Reiner (avec son aimable autorisation).

Chapitre 4 :
Ludwig van Beethoven, Concerto N° 1, Opus 15, interprété par le Skidmore College Orchestra (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 01/12/2008.
Consulté ~396254

Lu par Nicole Delage

Suggestions

97 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Jean-Claude soit vous êtes de mauvaise foi soit vous êtes de nature très tatillonne.
    Pour ma part je ne me rappelle pas avoir été perturbé dans mon écoute par quoi que ce soit.

    Il arrive que parfois lors de l’écoute d’un livre audio on entende en arrière plan de façon fugace un peu de l’environnement du lecteur (un chat, un chien, une sirène de police, voire même une exclamation :D, les habitués de ce site reconnaîtront certainement le personnage ;)) mais cela ne gâche en aucun cas le plaisir d’écouter ces romans.

    Au contraire pour ma part cela renforce le sentiment d’intimité avec la lectrice ou le lecteur qui nous raconte aimablement une histoire.

    De même ces « imperfections » me font prendre conscience à quel point le travail de lecture et de montage sont par ailleurs remarquables : on a l’impression que le livre est lu d’un trait, c’est assez épatant. Or évidemment derrière il y a un travail méticuleux que l’on n’entend pas mais dont on prendrait vite conscience si l’on tentait de nous livrer nous-mêmes à l’exercice.

    Merci Nicole Delage, merci à tous ces donneuses et donneurs de voix qui de façon bénévole et pourtant très professionnelle nous font découvrir ou redécouvrir des livres.

  2. Cris incessants d’enfants en bruits de fond… j’ai préféré en rester là…
    Penser à bien vous isoler lors des enregistrements

  3. Grand merci pour cette somptueuse lecture ! Je vous suis très reconnaissante de m’avoir permis de retrouver ce beau livre que j’ai tant étudié…

  4. Merci pour cette lecture 🙂
    Vous lisez de façon très vivante et agréable, on s’y croirait 🙂

    J’ai lu ce livre étant jeune homme et l’avais beaucoup aimé, je le redécouvre aujourd’hui avec le même plaisir.

    C’est un roman magnifique et vous lui donnez une belle présence orale, merci à vous 🙂

  5. Quel talent ! Je découvre cette oeuvre et je suis certaine que votre lecture aux tonalités si proches des émotions relatées est pour une grande part dans le plaisir que j’ai pris à cette découverte.Merci. Marcelle.

  6. Chère Madame,
    J’ai beaucoup aimé votre interprétation du “Bonheur des dames”. Je vais donc, grâce à vous, redécouvrir “Le Père Goriot”.

  7. quel plaisir de me faire conter Balzac sur l’oreiller ….je veux dire le téléphone posé à coté de l’oreille , dans le noir de la nuit

    merci beaucoup

  8. Superbe et magnifique père Goriot …portrait inoubliable conté avec justesse …donne envie de relire ou d’écouter tout Balzac !!
    Merci

  9. Merci beaucoup pour ce moment délicieux !
    N’ayant jamais écrit de commentaire sur ce site ( j’ai eu un comportement de vulgaire consommatrice je vous l’avoue 😉 ). Ainsi par cette première , je vous dit m’a plus grande gratitude de nous promulgués ces œuvres dans un totale bénévolat ! merci encore et bon courage pour la suite

    bien à vous

  10. • • •More