Antoine Watteau, Diane au Bain

Diane au bain

Arnold de Montmartel est curieux : « Une fois monté sur le vieux mur, il fut ébloui par la réverbération du soleil sur un étang qu’il entrevoyait à travers les branches flottantes des tilleuls, des frênes et des saules… Il était deux fois ravi, car non seulement il avait entrevu, grâce à un coup de vent qui détournait les branches, Mlle de Saint-Amant, mais encore il comprit qu’elle était venue pour se baigner. […] À chaque mouvement de la jeune fille, il décidait que c’était là un chef-d’œuvre d’art vivant. On n’avait jamais modelé une statue avec plus de génie ; tout avait son caractère et sa grâce ; les lignes serpentaient en ondulations charmantes. Les hauts reliefs s’accusaient, ni trop ni trop peu, par une précision exquise. Arnold croyait voir à la fois Vénus Astarté marchant sur les ondes et Diane chasseresse fuyant dans la forêt. »

Si la suite vous tente… écoutez la dixième des Douze Nouvelles Nouvelles d’Arsène Houssaye.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Antoine Watteau, Diane au Bain
Livre audio ajouté le 25/08/2012.
Consulté ~13 113 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.