La Trépassée

La Trépassée

Cette nouvelle fantastique d’Arsène Houssaye est un pastiche inspiré d’Ann Radcliffe (1764-1823), célèbre pour ses Mystères d’Udolphe. Elle est parue dans la revue L’Artiste en 1841.

Préface : « Ce conte d’Anne Radcliff a eu toutes sortes d’aventures avant d’être mis en lumière. L’idée en vient de Schiller, qui avait connu Adolphe Rennberg à Munich. Schiller, plus préoccupé de drames que de contes, avait laissé dormir celui-ci dans son souvenir ; il le racontait quelquefois quand la conversation roulait sur des objets funèbres. Miss Anne Radcliff, dans un voyage à Iéna avec son amie, le belle Mme Freind, une des passions de Hérault de Séchelles, eut le bonheur d’entendre souvent Schiller. Le grand poète, sachant à qui il avait affaire, ne manqua pas de régaler l’auteur des Mystères d’Udolphe, de son conte de La Trépassée. Miss Anne Radcliff, de retour à son hôtel, écrivit le conte au courant de la plume, en anglais bien entendu ; Mme Freind le traduisit en français. Mme Freind mourut il y a près de cinq ans. Parmi les chiffons de sa femme, M. Freind qui lui survit encore, a trouvé sa traduction de La Trépassée, il nous l’a offerte comme une chose assez curieuse. Nous avons relu avec bien de l’ennui, bien de la terreur et bien du charme, les romans de Miss Anne Radcliff sans y trouver le conte de La Trépassée, soit parmi les épisodes, soit parmi les recueils de contes. Nous le donnons ici, revu et corrigé par une plume qui n’est pas inconnue à nos lecteurs.

Traduction : Madame Freind (1841).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 09/03/2019.
Consulté ~4771

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

19 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Quel soulagement pour moi Daniel Luttringer de voir que vous êtes maintenant sur Audiocité. J’avais été très chagriné quand l’immense lecteur que vous êtes avait cessé ses lectures. Vous n’imaginez pas quelle joie est la mienne de découvrir que vous n’avez pas arrêter..je vais imlmédiatement recherché mon lecteur préféré sur Audiocité.Merci d’avoir signalé ce changement.
    Une auditrice et admiratrice assidue et passionnée
    Charlotte

  2. Ma jolie MAJoly, un grand merci. Aussi, je me permets de dire (personne ne pourra m’en vouloir) que j’ai publié depuis début 2020 plus de 350 nouveaux titres sur audiocite.net
    A bientôt ?

  3. Merci D@8L, mes insomnies sont bercées du doux ruisseau de votre voix.
    La découverte de ces nombreux contes et auteurs mal connus, apaise mon esprit qui se vide peu à peu des études savantes qui le peuplaient du temps de ma jeunesse.
    Vous faites œuvre thérapeutique et salutaire, il fallait que je vous l’avoue.

  4. Merci Monsieur N de nous signaler cette erreur.
    Nous n’avions pas lu la table des matières de la revue L’Artiste, qui indique clairement qu’Arsène Houssaye est l’auteur de cette histoire.
    C’est corrigé !
    Bonne soirée,
    Ch.

  5. Eh bien, Monsieur N de la revue Visage vert, je vous remercie de nous communiquer cette donnée. J’ai pris note également de l’adresse de votre site web qui offre d’étonnantes informations sur la littérature fantastique.
    Je suppose qu’emiliemilie ne sera pas déçue d’apprendre la supercherie, après tout Arsène Houssaye l’a commise brillamment !

  6. En réalité, ce conte paru dans “L’Artiste” n’est pas d’Ann Radcliffe ; il s’agit d’un pastiche d’Arsène Houssaye. Nous l’avions réédité dans le premier n° du “Visage Vert”.

  7. C’est surtout mon éclectisme, emiliemilie, qui en est cause !
    Nous inscrivons donc “L’Italien…” au programme, après Mary Elizabeth Braddon (en cours) et Henry Gréville.
    A bientôt !

  8. Monsieur a un goût certain pour avoir de telles oeuvres sur son disque dur…

    Même si le “tombeau” me semble plein de promesses, je crois avoir une préférence pour
    “L’italien ou le confessionnal des pénitents noirs ” qui est un de ses chef d’oeuvres.
    Continuez à creuser pour trouver des merveilles gothiques!
    Merci de tout mon coeur!

  9. Chère Emilie, dans mon disque dur pour l’instant il y a : Les Chateaux d’Athlin et de Dunbayne – Un roman sicilien – Le Roman de la forêt – Les Mystères d’Udolphe – L’Italien ou le confessional des pénitents noirs – le Tombeau – L’Hermite de la tombe mystérieuse – Le Couvent de Sainte Catherine. Et comme j’ai régulièrement un petit piolet plus un pinceau en main pour mes travaux archéologiques, il n’est pas impossible que je découvre un jour encore une nouvelle comme La Trépassée.
    Choisissez un titre, et je le mets sur ma liste à suivre.