Frederic Edwin Church - La Magdalena (1854)

Poésies (Sélection 1)

• • •More

Une sélection de vingt-trois poèmes du grand poète romantique français Victor Hugo (1802-1885).

« Je m’étais endormi la nuit près de la grève.
Un vent frais m’éveilla, je sortis de mon rêve,
J’ouvris les yeux, je vis l’étoile du matin.
Elle resplendissait au fond du ciel lointain […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Jacques Gagnon nous a envoyé spontanément, le 13 avril 2012, une adaptation musicale du poème Être aimé, dit par Romy Riaud. Nous la publions sur cette page, comme un nouvel hommage à Romy.

Illustration :

Frederic Edwin Church, La Magdalena (1854).

Livre audio gratuit ajouté le 23/07/2007.
Consulté ~37035

Lu par Romy Riaud

• • •More

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour je viens de découvrir la voix de Romy pour apprendre qu’elle ne nous enchantera plus…Mais par ces enregistrements elle sera toujours avec nous!! Merci à René Depasse qui lui aussi nous a quitté. Merci aux personnes qui font vivre ce site extraordinaire.

  2. émouvante voix pour raconter ce joli poème de Victor Hugo
    Merci Monsieur Hugo et merci a la personne qui nous raconte si bien ce poème, très beau
    Louise

  3. Tous les commentaires, sont agreables à recevoir ! Mais, Olex, le votre, a fait mouche et touche… à n’en douter jamais. Merci V.HUGO, d’avoir trouvé ces mots.

  4. Une voix de velours… mystérieuse, envoûtante ni trop technique ni trop familière… cette histoie est la vôtre, on n’en doute jamais! Bravo. Merci…

  5. Merci à tous ceux qui ont créé ce site… j’espère qu’il continuera à se développer !
    Merci encore de nous permettre d’écouter, je suis très ravie d’avoir croisé ce site.
    Bon courage pour la suite

  6. Ah, oui, en effet : là, ça marche. J’étais un peu frustré que ça marche pas. Y’a un tout piti défaut dans la lecture : il manque la liaison dans “et les voile-s-au loin descendant vers Harfleur”. ça fait valser un pied du vers. Mais bon…

  7. Excellent ! Cependant, ta version (magistrale!) de “Demain dès l’aube” me paraît tronquée… Je n’arrive à la télécharger que jusqu’à 39… Et ça coupe.