Rudolf von Alt - La place de la vieille église à Prague (1843)

Elle a ruiné un mendiant

Un nouveau Conte de Mala Strana (1878) de l’écrivain tchèque Jan Neruda (1834-1891) dont vous avez pu apprécier le réalisme et le goût des fins tragiques dans Le Vampire.

Elle a ruiné un mendiant pourrait être sous-titré « Tué par la rumeur ».

« Je veux écrire une triste histoire, mais la figure de M. Voïtichek m’apparaît comme une gaie enluminure. Un visage radieux de santé, roux et luisant comme un rôti de dimanche, arrosé de beurre frais… M. Voïtichek était mendiant. Ce qu’il avait été auparavant, je l’ignore. Mais il devait être mendiant depuis longtemps déjà, à en juger par sa popularité dans tout Mala Strana ; et vu sa bonne santé, il pouvait l’être encore bien longtemps, car il se portait comme un charme. »

Triste victime d’odieuses rumeurs propagées par une mendiante antipathique qu’il avait repoussée : « le sort de M. Voïtichek fut changé. On lui refusait toutes les portes, sous prétexte que les temps étaient durs… Soudain, des larmes jaillirent des yeux de M. Voïtichek. « Pourtant, sanglota-t-il, pourtant, j’ai été toute ma vie si honnête ! » 

Traduction : Hanus Jelinek (1911).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 13/09/2014.
Consulté ~6830

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Encore un bijou d’intelligence et de poésie. Un homme, victime d’une rumeur passe de l’état de mendiant à l’état de “clochard”, du lien social à la solitude et à la déshumanisation.
    Merci M depasse, j’espère que vous lirez d’autres textes de cet auteur