Le Testament de l’âne (1920)

Le Testament de l’âne

Max Jasinski, Le Testament de l’âne :

« Un matin, en entrant dans l’étable, le curé de Wimille trouva son âne mort. […] Son pauvre compagnon ! C’était une bonne bête, douce et affectueuse. Quand elle paissait, elle laissait les gamins grimper sur son dos et se suspendre à sa queue. Quand son maître arrivait, elle le reconnaissait de loin et saluait sa venue de cris sonores, pleins de tendresse. Elle était sobre, obéissante, modeste et travailleuse ; elle avait toutes les vertus… »

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 21/01/2020.
Consulté ~3 358 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. même le pouvoir de l’argent n’ouvre pas le coeur des personnes à même d’en avoir!!!!
    Les égyptiens déjà, partaient pour l’Au-Delà avec des animaux à leurs côtés (chat, scarabée etc…)et bien des nobles ont pratiqué à une époque pas très lointaine ce rite. Aujourd’hui encore, si ce n’est dans le dernier lit, mais à proximité, cela se fait. L’Amour inconditionnel et une fidélité à toute épreuve de nos amis pourrait servir d’exemple à bien des humains. Je ne sais pour ma part si nous retrouvons de l’autre côté du miroir nos amis, mais j’aimerai bien!