Portrait photo de Jean Richepin par l'atelier Nadar (1910)

Trois contes

Jean Richepin (1849-1926), dramaturge, poète et romancier a commencé par écrire Le Chant des gueux qui lui valut un mois de prison pour outrage aux bonnes mœurs, puis il publia beaucoup et finit par être élu à l’Académie Française en 1908.

(Si ces trois contes vous plaisent par leur style et leur brièveté, d’autres pourront être lus sur votre demande.)

« La lettre du notaire était là, devant mes yeux ébahis. Elle me faisait savoir que le docteur Amable Cherpillaud me léguait… un pli scellé, lequel devait m’être remis en mains propres, sous la condition expresse que j’aurais, après avoir lu ce pli, à le brûler en présence du susdit notaire. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 28/11/2009.
Consulté ~15847

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *