Frederic Léon, vieille servante

À une vieille servante (Sélection)

Joseph Autran (1813-1877), académicien français, n’a pas la célébrité de son contemporain Baudelaire, mais leurs hommages touchants à leur vieille servante ne sont pas sans nous rappeler ceux d’un autre contemporain, Flaubert, à la Félicité d’Un cœur simple.

« Les obscures vertus de l’âme,
Le dévouement et la bonté,
Prêtent au front de l’humble femme
Je ne sais quelle majesté. »

Voici les deux poèmes réunis.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 19/02/2010.
Consulté ~12154

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très beau texte, lu par René Depasse avec beaucoup de talent. Il en extrait toute l’émotion.
    Magnifique! Merci