Catherine Pozzi

Journal (1913)

Catherine Pozzi est l’auteur d’une nouvelle autobiographique anonyme, Agnès (NRF, 1927), que l’on attribua parfois à Paul Valéry et de six Poèmes (Mesures, 1935), que l’on compara à ceux de Louise Labbé. Elle travailla également à un essai philosophique Peau d’âme (Édition Correa, 1935), resté inachevé. De 1913 à sa mort en 1934, elle tint son journal : une quarantaine de cahiers écrits avec une intransigeance, une intelligence et une difficulté d’être absolues. Elle entretint pendant quelques années une liaison amoureuse avec Paul Valéry. Le texte lu ici correspond à l’année 1913.
Catherine Pozzi est née en 1882. Elle a grandi dans le giron du Tout-Paris aristocratique et bourgeois. À 25 ans, elle épouse Édouard Bourdet, futur « auteur applaudi des Boulevards ». Très rapidement, le couple se déchire. Quelques années après la naissance, en 1909, de son fils Claude, elle devient tuberculeuse. Elle divorce et rencontre en 1920 celui qui fut sa plus belle chance et son plus dur échec, son « très haut amour », son enfer, Paul Valéry.

Illustration : Catherine Pozzi (Domaine public).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 12/05/2022.
Consulté ~128 fois

Lu par Alice Lym

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Alice Lym,
    Vos choix de lectures sont toujours invitants et originaux.
    Je viens de télécharger ce Journal : j’ai bien hâte d’avoir le loisir de l’écouter !
    Un grand merci 🌸 et bonne journée ! (*◡*)

      1. Mais… vous… m ‘ alarmez ! … comme dirait JPB…
        ” J’ ai bien hâte D ‘ AVOIR LE LOISIR DE L’ ECOUTER ! “…
        Gare au TSUNDOKU ! Vous êtes sur la pente fatale ! C ‘ est comme ça qu’ on arrive à 72 ans… avec sur l ‘ étagère… et sous le coude… des centaines de livres … qu’ on a eu hâte d ‘ avoir le loisir de les lire ! 🤭🤭🤭…
        Amiteusement …