Jules Michelet photographié par Nadar, vers 1855-1856

Histoire de la Révolution Française (Introduction, Livres 1 à 4)

• • •More

« Je rentre en moi. J’interroge sur mon enseignement, sur mon histoire, son tout-puissant interprète, l’esprit de la Révolution.
Lui il sait, et les autres n’ont pas su. Il contient leur secret, à tous les temps antérieurs. En lui seulement la France eut conscience d’elle même. Dans tout moment de défaillance où nous semblons nous oublier, c’est là que nous devons nous chercher, nous ressaisir. Là se garde toujours pour nous le profond mystère de vie, l’inextinguible étincelle.
La révolution est en nous, dans nos âmes ; au-dehors, elle n’a point de monument. Vivant esprit de la France, où te saisirai-je si ce n’est en moi? […] »

Lu par Saperlipopette

• • •More

Suggestions

15 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour chère Saperlipopette !
    Merci pour la lecture de cet ouvrage !
    Je suis en train pour le moment d’écouter votre enregistrement d’Illusions perdues de Balzac, mais je mets ce Michelet sur ma liste des enregistrements à écouter !
    bien cordialement
    Gauthier

  2. Bonsoir chère Saperlipopette ,

    Je vous souhaite une année 2016 pleine de santé , bonheur , amour et quiétude pour vous et toute la famille .

    Merci encore .
    Bien cordialement,
    Ahmed

  3. Le livre 2 est maintenant disponible. Petit extrait… “On était en pleine crise, dans un combat douteux encore. On ne pouvait trouver une trop haute montagne pour y planter le drapeau… Il fallait, s’il était possible, le placer si haut, ce drapeau, que la terre entière le vît, que sa flamme tricolore ralliât les nations… Reconnu pour le drapeau commun de l’humanité, il devenait invincible.”

  4. Merci beaucoup pour cette lecture. En vous écoutant je suivais le texte et de temps en temps je prenais des notes. En voici une qui m’a plue : “L’unité, et le résultat supposé de l’unité, la paix… Et depuis, nous n’avons eu presque jamais que des guerres”…

  5. Bonsoir chère Saperlipopette ,

    je tiens à vous remercier de retourner sur l histoire et nous fait vivre cette partie et dont je rejoins chère Cocotte pour ce dynamisme qui fait partie de sa personnalité et on vous aime toutes et tous de LA pour ces efforts inlassables et chaque jour nous découvrons une partie de ce monde de littérature aussi immence que le CIEL !

    Bien cordialement ,
    Ahmed

  6. Merci Cocotte, çà fait un moment que j’avais enregistré l’introduction et vu les terribles évènements, je me suis dit que c’était le moment de commencer à publier ce très beau texte.
    Amicalement
    S.

  7. Quel courage, Saperlipopette, de vous lancer dans un tel monument!
    Mais il sera un apport précieux à la bibliothèque de Littérature Audio. C’est un ouvrage majeur de la littérature française.
    Merci d’avoir choisi cette œuvre! Je l’enregistre tout de suite, ce sera un plaisir de vous écouter.
    Amicalement
    Cocotte