La Porte des cent mille peines

« Je dirais cela à n’importe qui, mais je le défie de trouver la porte, si bien qu’il pense connaître la ville. Vous pourriez explorer cent fois l’impasse même où elle s’élève et n’en savoir pas plus long. Nous appelions l’impasse : l’Impasse de la Fumée-Noire, mais il va sans dire que le nom indigène est tout à fait différent. Un âne chargé ne pourrait passer entre les murailles. »

Traduction : Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d’Humières (1868-1915).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Illustration :

“Un vice nouveau : Les fumeries d’opium en France”, illustration dans le supplément illustré du Petit Journal, 5 Juillet 1903

Livre audio gratuit ajouté le 10/11/2014.
Consulté ~5742

Lu par Saperlipopette

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je viens de terminer la Porte…
    j’ai un commentaire à faire. vous lisez peut-être bien, mais beaucoup trop vite. Je n’ai pas eu le plaisir que j’aurais pu avoir avec une lecture plus posée, plus lente. Dommage.