puces-saint-ouen-installees-portes

Hognoul, ou Voyage en Chine

« Moi par contre c’était l’étalage à la Prévert qui me fascinait. Les outils biscornus aux formes étranges à l’usage depuis longtemps oublié, les livres de tout format, aux couvertures tristes ou au contraire qui rient, vaisselle bon marché, céramiques et porcelaines mélangées, dépareillées et ébréchées, fumettis, petites bandes dessinées vendues dans les étals de gare et les épiceries. Les souvenirs de voyages exotiques ou des dernières vacances à Palavas-les-Flots, des choses communes et sans histoire comme la toupie offerte par ma tante, les minéraux aux couleurs rutilantes, les coquillages et curiosités inquiétantes. Les vêtements dépareillés, usés et autres fripes joliment décolorées, les gadgets inutiles, les cadeaux publicitaires, les copies du plus mauvais goût, les petites voitures, les pantins dépenaillés et les poupées aux couleurs fanées. Mais jamais nous ne pourrions y retrouver un ami égaré, un amour perdu au mois d’août. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 21/02/2016.
Consulté ~5 200 fois

Lu par Cocotte

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Mille mercis Bruissement, très beau nom ma foi. C’est un nom prédestiné à la poésie…Merci encore pour vos encouragements. Kowka