Carl Spitzweg, La Mansarde (1849)

Conte bleu

À la mort de son père, le chevalier Antoine de Lourdine a voulu payer les dettes qu’il avait contractées, et il s’est retrouvé dans une misère noire.
Un ami lui procure des travaux d’écriture, place très mal payée, qui l’empêche juste de mourir de faim.
Mais, malgré sa pauvreté, il est compatissant et il lui arrive de donner son repas aux enfants de sa voisine lorsque ceux-ci pleurent de faim.
Pendant son temps libre, il compose des vers car il est un poète délicat et romantique.
Sa voisine signale ce cas intéressant à une dame charitable, qui décide de l’aider à sortir de sa misère. Mais le gentilhomme a la fierté de son nom et de sa naissance. Comment l’aider malgré tout, en sauvegardant sa dignité ?


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration : Carl Spitzweg, La Mansarde (1849) Domaine public
Livre audio gratuit ajouté le 29/06/2019.
Consulté ~3880

Lu par Cocotte

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Claudio
    Je suis très heureuse de vous avoir fait découvrir Jean de la Brète. Je suis très heureuse de savoir que vous aimez ses romans. Ils sont tous dans la bibliothèque.
    Notre chère modératrice Christine a déniché les deux derniers! Quel plaisir pour moi de les enregistrer!
    Je vous souhaite de très belles découverts et de bons moments passés ensemble.
    Amitiés
    Cocotte

  2. chère cocotte, c’est un plaisir d’avoir découvert jean de la brète grace à vous, je ne le connaissais pas du tout, j’ai choisi d’écouter pour entendre votre voix si chantante qui me plait énormément, quelle chance nous avons tous de profiter de l’effort que vous partagez! je pars à la découverte d’autres oeuvres de cet auteur, merci de tout coeur

  3. Chère Véra
    Je suis ravie que vous aimiez Jean de la Brète. Une aimable audio lectrice m’a envoyé les coordonnées du (peut-être) dernier roman de cet auteur. Chic! Chic! Chic! Ces histoires sont bien divertissantes et c’est un plaisir de les enregistrer.
    Que vous avez de la chance de savoir peindre! Quel beau et agréable travail! Merci d’avoir pris la peine de m’écrire que vous avez passé un bon moment en ma compagnie, ainsi que de celle de Jean de la Brète. Merci aussi pour votre fidélité, qui me touche vraiment beaucoup.
    Amitiés
    Cocotte

  4. Chère Cocotte,je me suis régalée en écoutant les histoires de Jean de la Brète.
    Merci de votre lecture qui me fait passer de si bons moments. Je fais de la peinture en vous écoutant!
    Vera

  5. Chère Claryssandre
    Je vous remercie du fond du cœur pour ce si aimable commentaire qui m’a beaucoup touchée et m’a fait un très grand plaisir.
    C’est pour moi un très grand bonheur, surtout en ce moment, de savoir que j’ai apporté quelque chose à un audio lecteur (lectrice). De me sentir un peu utile me réconforte et m’encourage à continuer dans ce site si sympathique, où je me sens bien.
    Bonne journée, chère Claryssandre. j’espère que vous ne souffrez pas trop de la canicule. Nous sommes en été et il fait chaud, et oui… Il faut supporter.
    Amitiés
    Cocotte

  6. Chère Cocotte, merci pour la lecture de cet auteur grâce auquel je passe toujours un bon moment. C’est d’abord grâce à vous et monsieur Depasse que j’ai eu l’inestimable bonheur de découvrir des dizaines d’auteurs en découvrant ce site il y a quelques années : de La Brete, Audoux, Wharton, Collins et tant d’autres. Encore MERCI ! Bonne journée à vous.

  7. Chère Natacha
    Un très grand merci pour cet encourageant commentaire. il me touche beaucoup et me fait très plaisir.
    Même si ce petit roman sans prétention n’est pas une œuvre majeure de Jean de la Brète, j’aime beaucoup cet auteur et cela m’a fait plaisir d’enregistrer ce texte que Christine est arrivée à me dénicher, avec deux autres que je publierai prochainement.
    Je suis heureuse de vous avoir fait découvrir ce petit marivaudage.
    Amicalement
    Cocotte