Ricard Canals i Llambí, Portrait d'un enfant (XIX-XXe).

L’Élève Gilles

L’Élève Gilles raconte les joies et les tourments d’un enfant sensible et solitaire, éloigné de ces parents : la découverte émerveillée de la nature au fil des saisons dans la grande propriété de la tante qui le recueille, le cérémonial des rites religieux, les premières amitiés exaltées à l’internat, mais aussi l’angoisse de la nuit, la dureté des rapports entre les jeunes collégiens, les premières trahisons… Ce roman d’André Lafon, écrivain français disparu précocement au cours de la Première Guerre Mondiale, a reçu en 1912 le Grand Prix de Littérature de l’Académie Française, décerné alors pour la première fois.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Frédéric Chopin, Ballade no.3, op. 47, interprétée par Frank Levy (domaine public).

Anonyme, Il est né le divin enfant, chœur à trois voix, arrangé par Bernard Dewagtere (avec son aimable autorisation).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-ND : Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification
Livre audio ajouté le 27/12/2018.
Consulté ~4930

Lu par Gaëlle

Suggestions

30 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Claryssandre, cher Sautillant,
    Je vous remercie de vos commentaires sur cette lecture, et votre fidélité bienveillante à tous les deux. Je suis d’accord avec vous, c’est un texte qui fait penser à d’autres auteurs du début du XXè – je ne connais pas Larbaud, un de plus à ajouter à la liste de vos recommandations, Sautillant !

  2. @ Bonjour CLARYSSANDRE…

    Je m ‘ etonnais justement de votre absence sur cette page ! Ce n’ etait qu ‘ étourderie de votre part… Un beau livre assurément et un grand art d’ ecrivain ! Je viens à peine de le refermer et j ‘ ai envie de le relire aussitôt ! Dans sa continuité… pas chapitre par chapitre comme je l’ ai fait… Peut – être cet après-midi…

    Je vous salue bien amicalement moi aussi…
    Bonne journée…

  3. En lisant les commentaires à la suite de Sautillant (que je salue amicalement) je me suis aperçue que je n’avais pas laissé le mien… J’ai également adoré ce roman et votre admirable lecture ! Je vous en félicite er remercie bien tardivement mais du fond du

  4. GAËLLE… Bonjour…

    Que voici un beau livre que vous nous faites decouvrir ! J ‘ allais écrire… joli… mais non… beau…
    Un adieu à l’ enfance… “… toute l ‘ hostilité de la vie m’ attendait sur le seuil du jardin.”
    Mais il y aura toujours les fenêtres qui faufilent le texte comme un leitmotiv…
    Les fenêtres vers lesquelles toujours se tourne le regard de GILLES… L ‘ échappée vers…
    Tout est suggéré… rien n’ est appuyé.
    La sourde menace qui plane… diffuse… dès le début du récit… cette ombre autour du père… et la foudre… d ‘ un coup… brutale
    Le Père Noël n’ existe pas… c ‘ est la terrible révélation dès les premiers jours d’ école… dès lors… Mais il y a le jardin les champs les etoiles… La Nature… celle dans laquelle s ‘ est endormi ” Le dormeur du Val”…
    Comme PATTY… je vais réécouter…

    Votre lecture… irreprochable ! On vous decouvre même… ( agréable) chanteuse ! Et les deux interventions musicales sont on ne peut mieux choisies… À un certain moment j’ entends les volets qu ‘ on ouvre et qu’ on referme… je veux dire… votre voix s ‘ assourdit quand on les ferme et qu’ elle redevient claire quand on les rouvre… est-ce voulu de votre part ou est- ce un heureux hasard ?

    Merci pour cette belle découverte…
    Amical salut…

  5. Je viens de terminer l’écoute de cette oeuvre.
    Merci beaucoup de nous avoir offert cette lecture.
    Je me joins à tous les autres commentaires élogieux:-)

  6. Merci à vous, Patty et Pascalette, pour vos commentaires. J’ai moi-aussi beaucoup aimé ce texte et cet auteur, je suis heureuse d’avoir donné l’occasion de le faire connaître sur LA.

  7. • • •More