Lac du Bourget 3 Florian reduction

Le Lac (Poème, Version 3)

Le poète rencontre Julie Charles,
l’épouse du physicien Jacques Charles,
près du Lac du Bourget, à Aix-les-Bains, en Savoie.
L’année suivante, ils doivent se revoir.
Lamartine y revient seul. Il attend en vain.
Quelques mois plus tard,
il apprendra la mort de la femme aimée.

Le Lac (Méditations poétiques – 1820)
est un des plus célèbres poèmes de Lamartine :
une plainte langoureuse à l’adresse du temps
qui fuit, alors que la nature
garde toujours la trace du bonheur passé
et peut répéter encore « Ils ont aimé ».

Cette composition est souvent comparée
à la Tristesse d’Olympio de Victor Hugo
et au Souvenir d’Alfred de Musset.
Elle fut mise en musique par Louis Niedermeyer.

Illustration :
Lac du Bourget de Florian73.
Sous licence CC BY – SA

Ambiance musicale :
Claude Debussy, La Fille aux Cheveux de Lin,
avec le Mesquite High School Orchestra, Gilbert, Arizona,
avec l’aimable autorisation de la directrice Amber Dudley.

On peut entendre deux autres versions du même poème,
avec comme ambiance musicale, divers arrangements de la même mélodie :
La Fille aux Cheveux de Lin de Claude Debussy.

Sur YouTube :
Alphonse de LAMARTINE – Le Lac (version piano) ;

Sur Dailymotion :
Alphonse de LAMARTINE – Le Lac (violon et piano).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 3) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site d’autres enregistrements de ce même texte, effectués par des donneurs de voix différents. Voir aussi : Version 1 ; Version 2.

Livre audio ajouté le 28/01/2011.
Consulté ~22 160 fois

Lu par Gilles-Claude Thériault

Suggestions

7 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. merci votre voix confirme la beauté des mots me donne plus envi d’aimer la poésie d’une manière générale

  2. Merci de votre magnifique lecture! Votre voix m’aide a penser et a mieux comprendre le sens profond de cette poesie…..elle me fait aussi plonger dans la tristesse, mais quand meme c’est agreable…..Merci! Votre travail est inappreciable!

  3. Chère Sophie,

    Heureux que la version ‘orchestre’ soit votre préférée ; ce fut ma première approche.
    Cependant, il m’a fallu des mois avant de trouver à qui m’adresser pour obtenir l’autorisation d’utiliser.
    En attendant, j’ai trouvé intéressante l’idée de faire d’autres versions avec d’autres arrangements de la même mélodie.
    3 versions sont nées que j’ai mises en ‘banc d’essai’. Résultats : chaque ‘oreille’ avait ses préférences.

    Ce qui m’a convaincu de mettre ainsi les 3 versions : la réaction d’un prof. de poésie et oralité vs écriture poétique, de poésie et écoute ‘absolue’.
    Il lui semble utile et précieuse ma façon « antiphonique ou responsoriale de ‘traiter’ parfois la poésie ». Et alors, il m’a demandé la permission d’utiliser pour ‘illustrer’ son enseignement.

    Merci encore de votre commentaire et de me faire le cadeau de votre écoute.

    Gilles-Claude

  4. Cher Gilles-Claude,
    Des 3 versions que vous nous proposez, mon choix s’est arrêté sur celle présentée avec le Mesquite High School Orchestra, Gilbert, Arizona, tout simplement parce qu’il me semble que cette ambiance musicale fait plus corps avec le texte, et se fond en lui en parfaite harmonie…
    Merci, c’est très beau!
    Bien amicalement
    Sophie