David Herbert Lawrence

Jimmy

« Jimmy avait alors trente-cinq ans et le dilemme : protéger ou être protégé, était devenu le point décisif, le carrefour de sa vie sentimentale.
Il imaginait une femme vraiment femme pour qui il ne serait que beau et solide et à aucun moment le « pauvre petit homme ». Pourquoi pas une jeune fille simple et sans instruction, une Tess d’Uberville, une Gretchen sérieuse et réfléchie, une humble Ruth glanant dans les champs moissonnés ? Certes le monde en était plein ! »

La perle rare dénichée par Jimmy ne correspondra pas exactement à ce profil…

Cette nouvelle de David Herbert (D.H.) Lawrence (1885-1930), l’auteur de L’Amant de Lady Chatterley (1928), nous offre un condensé des thèmes de prédilection de cet auteur britannique : les effets déshumanisants de la modernité et de l’industrialisation, les rapports de force et de soumission entre les personnages, voire même un certain érotisme trouble dans la scène de la toilette…

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Valentine Boivin (1931).

Illustration : David Herbert Lawrence.

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution

Références musicales :

Franz Schubert, Trio No. 2 avec piano en Mi bémol majeur, D929 Op. 100: II. Andante con moto, interprété par Hepzibah Menuhin, Yehudi Menuhin, Maurice Gendron (1962, domaine public).

 

Livre ajouté le 10/01/2015.
Consulté ~8 525 fois

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Chère Christine ,

    Je vous dérange ce matin :

    Au niveau books google : oeuvres morales de PLUTARQUE de DOMINIQUE RICARD .

    Cordialement
    Ahmed

  2. Chère Christine ,

    Pouvez m aider de me communiquer chemin pour télécharger les cinq tomes .

    Cordialement
    Ahmed

    Désole …..
    ————————————————–

    OEUVRES MORALES DE PLUTARQUE.TRADUITES DU GREC PAR RICARD. A PARIS, CHEZ LEFEVRE, ÉDITEUR, RUE DE L’ÉPERON, 6 – CHEZ CHARPENTIER, ÉDITEUR, RUE DE SEINE, 29, 1844. 5 volumes.
    ————————————————–

  3. Quel texte étrange, intéressant. Belle façon de soutenir sa force par votre lecture. Merci. Elisabeth