Henry d'Estienne, Jeune fille d'Ouessant

Le Sang de la sirène

À l’occasion d’un séjour à Ouessant, Anatole Le Braz tombe sous le charme de Marie-Ange, « la Fleur d’Ouessant », une jeune femme de pêcheur à la beauté pure et envoûtante. « Elle était délicieuse à regarder venir de la sorte, détachée en fine silhouette sur le calme miroir des eaux, telle qu’une apparition de légende ou quelque fée radieuse des anciens mythes de la mer… ». Mais il y découvre aussi la tragique fatalité qui pèse sur elle, celle des descendantes de la Sirène.

Anatole Le Braz (1859-1926) est un formidable conteur de légendes, qui évoque ici comme nul autre le mystère, la beauté farouche et grandiose des paysages d’Ouessant, la dignité de ses habitants face au drame, la mer enfin, « nourrice et meurtrière des races, source de tant de voluptés et de tant de larmes, sans cesse maudite, indéfectiblement aimée ».


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

La proëlla est une cérémonie funéraire pour les marins disparus en mer, typique d’Ouessant (pour en savoir plus).

Références musicales :

Adragante, Toutouiig3 (harpe celtique, licence Cc-By).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 16/08/2022.
Consulté ~420

Lu par Gaëlle

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Technique et lecture au top, voix extrêmement agréable. Une très belle découverte. Je file télécharger vos autres lectures.
    Trugarez vras.

  2. C’est la première fois qu’un texte de Le Braz me touche autant. Sombre et lumineux , une subtile et étrange alchimie qui emporte et bouleverse. Magie amplifiée et sublimée par votre admirable et captivante lecture ! Vous ne lisez pas, vous semblez incarner le texte. Quel talent ! Un très bon choix musical également. Bravo et merci infiniment, chère Gaëlle pour cette lecture. En espérant vous écouter de nouveau bien vite.

    1. Bonjour CLARYSSANDRE !

      😉… 31 Août… journée mondiale de prevention des overdoses 😊…
      L ‘ embarras du choix ! Mais mon cri du coeur… “” Marre de l’ ÉTÉ !!! “…
      3 mois sans répit à 30 degrés sous mon toit ! Je crois que ça va finir pour moi comme pour MOÏSE… l ‘ arme à gauche avant la Terre Promise de l’ Automne !
      Pas une petite citation de derrière les fagots ?
      Mes amitiés…

      1. Bonjour cher Sautillant ! J’ai un peu ( en fait, beaucoup !) perdu le fil des journées…
        Merci de m’avoir rappelée celle ci.
        “On ne meurt pas d’une overdose de rêve.” Grégoire Lacroix 
        Heureusement ! D’ailleurs on ne rêve jamais trop, alors une overdose de rêve ?!
        La chaleur est en effet insupportable cet été. Bientôt l’automne et l’hiver où nous aurons tout le loisir de nous plaindre du froid . 😉🌹

    2. Merci beaucoup de votre si aimable message, chère Claryssandre, je suis ravie que ce texte touche des audiolecteurs autant que moi. Je l’ai trouvé dans un recueil de nouvelles de Le Braz différent de celui des précédentes lectures que j’avais proposées, vous me donnez envie de regarder les autres nouvelles de ce recueil plus précisément.

  3. Je vous remercie, cher Sautillant, de votre écoute attentive de ce texte. Effectivement, je l’ai trouvé fort et émouvant, plus encore que les précédents que j’avais lus ici. J’ai été très touchée par la façon dont Le Braz décrit les personnages, les lieux, les paysages, et semble lui-même sincèrement ému. Mais la lecture des noms bretons m’a donné bien du fil à retordre, de même que la longue oraison funèbre de Nola Glaquin !
    Quant à l’illustration, je suis ravie qu’elle vous plaise, c’est une inspiration de dernière minute ! J’avais démarré en choisissant une peinture d’Henry Moret illustrant les flots et rochers d’Ouessant, pour finalement préférer mettre l’accent sur Marie-Ange.

  4. GAËLLE 🍓… Grand Bonjour !

    Une sombre histoire… qui commence dans la plus radieuse lumière… et se termine dans la plus sombre tenebre… comme on le pressent très tôt ( ” Ces fourmillements dans les pouces me disent… que quelque chose d ‘ affreux nous vient par ici “… Macbeth… cité par… Agatha CHRISTIE ! 🙄… )…
    Le sang maudit de la sirène… qui pour l’ amour d ‘ un homme a trahi ses onze soeurs… assoiffées de vengeance ! La traîtresse… belle comme un ange et perverse comme un démon… à l’ exacte image de ses soeurs… s ‘ est dépouillée de sa part démoniaque en perdant ses ecailles… et elle a le secret de l’ exorcisme qui met son existence humaine et celle de l ‘ epoux et des enfants… hors d’ atteinte de la terrible vengeance … Bien mieux elle connait l ‘ enchantement qui triomphe de la cruauté de la Mer et la soumet pour n’ être plus qu ‘ une inépuisable corne d’ abondance… Les jours s ‘ ecoulent… idylliques… las… le mari … aveugle… rompt le pacte… tout comme le mari de MELUSINE… La roue de Fortune se met inexorablement en branle dans le sens adverse… Dès lors… de generation en generation… le sang livré à la malediction des sirènes…
    Anatole LE BRAZ… le gardien du folklore breton… qui se met en scène dans cette histoire… relatee comme le souvenir d ‘ une de ses enquêtes… apprend l’ existence de cette légende de l ‘ île d’ Ouessant… et la réalité rejoint l ‘ imaginaire … Cette sombre histoire… qui n’ est sans doute que la repetition… une énième fois… d ‘ un drame habituel à cette population… mêle sa tragique et… ” banale ” réalité… à la fantasmagorie de la légende… Une belle histoire fantastique… sur fond de cette Bretagne âpre… mariée à la Mer… qui est son Ciel… pour le meilleur et pour le pire… La voix heureuse … d ‘ un éphémère bonheur… finit par se briser en sanglots…
    Très belle histoire GAËLLE… qui semble vous avoir émue profondément… Le sombre de votre ton… Lecture🍓🍓🍓🍓🍓… et je ne vous couvre pas de ces… blandices… que je dédaigne tout autant que Marc BONETTO…

    1. Ps

      J ‘ aime beaucoup lportrait que vous avez choisi pour illustration… et les notes qu’ égrène une harpe celtique… conviennent à merveille…
      Amitiés…