Couverture de Léon Sazie, Martin Numa roi des policiers

Martin Numa, roi des policiers

• • •More

Jean Eugène Léon Sazie (1862-1939) a présenté, en 1908, les aventures de Martin Numa, surnommé « le roi des policiers », dans les colonnes du journal L’Œil de la police.

« Martin Numa est très populaire. Il a été mêlé à tous les grands drames à sensation de ces dernières années.
Le public suit avec émotion, avec angoisse, son enquête, s’intéresse prodigieusement à sa façon de procéder, à sa méthode de recherche, à l’ingéniosité de ses moyens. Il aime son audace, sa bravoure, son sang-froid à tout épreuve. Pour le public, Martin Numa est comme un grand premier rôle, idole de la foule, que l’on acclame avec enthousiasme, quand, après des péripéties sans nombre, il sort vainqueur de toutes les embûches, de tous les dangers dont son chemin est parsemé. Et, vraiment, on l’eût applaudi de tout cœur, quand il parvenait, comme au dernier acte d’un grand drame, à jeter au pied du tribunal le coupable et à faire triompher la justice. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Couverture de Léon Sazie, Martin Numa, roi des policiers.

Livre audio gratuit ajouté le 20/05/2019.
Consulté ~16930

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

15 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Heureux de vous faire découvrir Léon Sazie. Notez qu’il est aussi l’auteur de la série Zigomar, qui met en scène le détective Paulin Briquet, mais il faut aller sur l’autre site.

  2. Ayant malheureusement quelques problèmes de vue momentanés je suis tombée sur lecture de Martin Numa et je me régale.
    Chaque soir, je m’endors au son des aventures de ce formidable héros, chef merveilleux et si courageux.
    Merci pour votre lecture et votre travail.

  3. Merci pour cette lecture et de nous faire découvrir Martin Numa. Qu’est devenu Vidal ? Je vais écouter la suite rapidement. La voix du lecteur est agréable, bien articulée et le ton est juste.

  4. oh j’ai pensé cela en parcourant tout à l’heure la version texte qui annonçait un second volume !
    Merci d’avoir pris le temps de me le signaler.
    Je serai patiente autant que nécessaire, j’admire tant votre travail et je suis si contente d’avoir découvert ce site !

  5. Mais l’énigme du vieux monsieur disparu n’est pas résolue ! Ai-je manqué quelque chose ? D’imagination peut-être ? En tout cas, je sais quand vous lisez le matin. C’est comme pour Cocotte. Vos voix sont beaucoup plus graves. Très émouvant cette grande différence.

  6. Tres bien ce Martin Numa dont j’ignorais évidemment l’existence!!Encore merci Monsieur Lutringer! Il a un petit côté Nesyor Burma!!