Jean Agélou (1878–1921) - Woman sitting on bed, hands behind her head, elbows raised; wearing undergarment, stockings, and high-heeled shoes - 1910-1917

La Victoire des ténèbres

Le chaste héros de La Victoire des ténèbres, révolutionnaire-terroriste, recherché par la police, se réfugie et passe la nuit dans une maison close. Il y choisit Liouba, jeune prostituée boudeuse avec laquelle il passe sa première nuit d’amour ; elle le provoque par ses mots violents mais justes ainsi que par son attitude d’adolescente dont le métier sordide révèle la tragédie sociale. À cette époque (1907), le terrorisme russe était synonyme de sacrifice, de liberté, d’action désespérée dont la cause était entièrement dévouée au peuple.

Dans cette quatrième nouvelle l’auteur, ombrageux, alcoolique et suicidaire, est bien celui que Maxime Gorki son parrain décrivait : « Leonid Nikolaévitch Andreïev était talentueux de nature, organiquement talentueux ; son intuition était étonnamment fine. Pour tout ce qui touchait aux côtés sombres de la vie, aux contradictions de l’âme humaine, aux fermentations dans le domaine des instincts – il était d’une effrayante perspicacité. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

Traduction : Serge Persky (1870-1938) et Mikhaïl Saltykov pour la Bibliothèque Russe et Slave (partie du chapitre V et chapitres suivants ; voir la note en bas de page de la version texte). Avec l’aimable autorisation de M. Saltykov.

Livre audio gratuit ajouté le 10/02/2013.
Consulté ~8575

Lu par René Depasse

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonsoir cher M. Saltykov :),

    Nous venons de compléter ci-dessus les informations concernant la traduction et nous sommes permis d’ajouter la mention « Avec l’aimable autorisation… » :).

    Merci de nous avoir contactés !!

    Très belle soirée,

    Ch.

  2. Monsieur Depasse,

    J’ai participé à la traduction d’un passage de cette belle oeuvre, que Serge Persky avait omis, ainsi qu’il est indiqué sur la page de la Bibliothèque Russe et Slave d’où ce texte a été extrait. Vous est-il possible de contacter l’administrateur du site afin de le préciser sur cette page, avec un lien vers mon site Internet ?

    En vous remerciant d’avance, et en vous félicitant pour votre magnifique lecture !

    Cordialement,

    Comte Saltykov

  3. Mon cher réparateur de tibias,il faut vous prendre comme vous êtes,(j’allais dire hélas!)mais “serviteur des Belles-Lettres “m’eût plus agréé que “raton laveur”,même “phosphorescent.”Dieu et le Pape vous remercient cependant!

  4. René Depasse le Papivore, René Depasse le Pape du livre audio, l’Everest de la corde vocale, le Bulldozer du mp3, l’atlas de la colonne vertébrale, l’axe du monde, le maelström de la parole, le bénédictin de la Bénédictine, la Blédine des sans-dents, l’attrape-oreilles à bascule, le raton laveur phosphorescent, l’éléphant qui vole, Dieu en quelque sorte.

    Merci.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents