Giacomo Leopardi

Dialogue d’un marchand d’almanachs et d’un passant

Les Petites Œuvres morales de Léopardi, dont est extrait ce texte, disent la recherche d’un bonheur inaccessible malgré le désir de l’atteindre, en revivant le passé ou en faisant confiance à l’avenir ; ce qui peut être ressenti à chaque démarrage d’une nouvelle année…

Traduction : François-Alphonse Aulard (1849-1928).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 27/07/2021.
Consulté ~2 661 fois

Lu par Domi

Suggestions

19 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. DOMI… Bonjour…

    Vous me donnez le grand plaisir qu’ on éprouve à partager… Un très beau livre… oui… De ceux qui ouvrent les yeux… et les lavent…
    Vous ne retrouviez plus mon message ! Rien de surprenant…

  2. Bonjour Sautillant,
    Je ne retrouvais plus votre message.
    Oui j’ai beaucoup aimé « L’extase matérielle. » Et ce dès le début. Je garde le livre pas très loin.
    Je poursuis l’enregistrement des « Grands Initiés ».

    Bonne après-midi.
    Domi

  3. @ ***
    Ce matin je disais à l ‘ audiolectrice LÏAT ( toujours LÏAT… sans que nous voyions là le signe qu’ elle se prendrait pour le centre du monde… ni tous les autres audiolecteurs qui interviennent depuis des années sous le même pseudo) je disais à LÏAT le début d ‘ un texte dont ce soir je vous donne la fin… à vous oui !

    et l’ infinie compassion
    pour toutes les histoires

    Vous m ‘ en inspirez beaucoup…
    Sortez de votre enfer… c’ est tout le mal que je vous souhaite.
    Bien à vous…
    SAUTILLANT… for ever

  4. Mme Sétrin,
    Les 2 commentaires avec ou sans “o” ne diffèrent pas sensiblement sur leur contenu, à part deux petites erreurs corrigées et le nom de M. Jourdain remis à la place de l’autre, m’étant soudain souvenu que c’est lui-même qui a choisi cela. Qu’il se le rappelle, à moins qu’il n’ait la mémoire plus courte que sa langue pendue!
    Mon surnom fait sans doute ricaner qui veut, cela m’est bien égal, d’ailleurs je change souvent de surnoms pour éviter de me prendre pour le nombril du monde!
    P.S/ Je constate malheureusement que ma dernière proposition de lecture n’a pas suffit pour remettre en question certains problèmes de logorrhée. Quel dommage!
    Avant de disparaitre sous ce pseudo, je vous fais ma révérence!

  5. @ Rocambole
    Votre premier message a été mis automatiquement en attente de validation car il y avait une erreur dans l’adresse mail (il manquait le “O” de Rocambole…) et notre serveur ne vous a pas reconnu(e).
    Aucune trace de censure à chercher ici… 😉
    Je viens de le valider.
    Bonne soirée,
    Ch.

  6. Figurez-vous ROCAMBOLE que je vous avais reconnu sous votre dernier pseudonyme !
    Vous avez un ton inimitable !
    Vous êtes encore bien loin de… “… la lumière
    la beauté , le raisonnement et la sagesse philosophiques…” dont vous bercez vos illusions…
    et malgré ce vous n ‘ êtes pas encore eteint !
    Quel vouloir vivre aveugle !

  7. Voici le message initial, s’il réussit à passer les mailles de la censure!
    Bonjour Dame Domi,
    “Merci de m’avoir si aimablement répondu. Après tout ce ce n’était qu’une simple proposition de lecture rendue évidemment inappropriée par un fait de force majeure.
    Je resterai bien entendu à l’écoute de vos nouveaux enregistrements avec la même et inébranlable conviction que sans la lumière, la beauté, le raisonnement et la sagesse philosophiques, la race humaine serait depuis longtemps éteinte.
    Permettez-moi néanmoins de suggérer très gentiment à M. Jourdain d’aller plutôt consulter l’ouvrage suivant:
    Ossip-Lourié, Le langage et la verbomanie : essai de psychologie morbide, F. Alcan, Paris, 1912
    Bonne et joyeuse journée à vous.”

  8. Bonjour Dame Domi,
    Je voulais vous adresser très courtoisement mes remerciements pour votre si aimable réponse.
    Il semble que quelqu’un en Haut Lieu ait décrété que ça soit rangé comme SPAM.
    Bonne et joyeuse journée à vous et à Lïat.

  9. • • •More