Jozef Israëls - Le mariage juif (1803)

La Petite Colporteuse

« Sa mère lui avait remis une vieille aune et lui avait appris l’art de faire, grâce à cet instrument sans doute enchanté, douze aunes avec dix. Son père l’avait initiée à la science de lire dans les lignes de la main, science qui, chez les Juifs, n’est ordinairement pratiquée que par les hommes », et voilà Slobé, « fort jolie fille, le cœur sur la main et la langue bien pendue », partie pour placer ses objets de commerce…

Cette nouvelle La Petite Colporteuse : récit du ghetto hollandais est, comme La Pantoufle de Sapho, une évocation souriante de la domination féminine, même dans le domaine matériel !
Fin de l’histoire : « Il y a des gens qui prétendent qu’elle gouverne toute la maison. Si cela est, on peut dire qu’elle la gouverne bien, car chez elle tout est d’une propreté vraiment hollandaise. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Jozef Israëls, Le mariage juif (1803).

Livre audio gratuit ajouté le 08/07/2012.
Consulté ~7567

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *