Le Mystère de la chambre jaune

Le Mystère de la chambre jaune

« Je n’ai point la prétention d’être un auteur. Qui dit : auteur, dit toujours un peu : romancier, et, Dieu merci ! Le mystère de la « Chambre Jaune » est assez plein de tragique horreur réelle pour se passer de littérature. Je ne suis et ne veux être qu’un fidèle « rapporteur ». Je dois rapporter l’événement ; je situe cet événement dans son cadre, voilà tout. »

« Le monde entier fut penché pendant des mois sur ce problème obscur, Le Mystère de la chambre jaune le plus obscur à ma connaissance qui ait jamais été proposé à la perspicacité de notre police, qui ait jamais été posé à la conscience de nos juges. La solution de ce problème affolant, chacun la chercha. »

Dans les chapitres VI et XIV, sont proposés deux croquis qui permettent de se faire une meilleure idée des lieux :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 16/02/2011.
Consulté ~93 402 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

33 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je vous ai écouté en octobre 2020 et je rattrape mon retard de commentaires sur le site !

    Merci pour cette lecture !
    Je n’en garde malheureusement pas un bon souvenir.
    Je trouve cependant que le texte a bien mal vieilli. Très prévisible, sans subtilité, très prétentieux, des effets de soi-disant suspens à outrance, etc.
    Même en me forçant à penser à l’époque à laquelle il a été écrit, je n’accroche pas.
    Ce qui est perturbant pour moi c’est que l’on pourrait faire les mêmes reproches à beaucoup de romans de Jules Verne. Et pourtant, c’est souvent là que je trouve leur charme… Je suis peut-être incohérent et trop partial, mais j’ai eu beaucoup de mal avec ce Mystère de la chambre jaune !

    Pour en revenir à votre lecture, elle était plaisante et vraiment adaptée au texte. C’est sûrement grâce à elle que j’ai écouté jusqu’au bout !

  2. Un grand merci cher monsieur …
    Avec votre ton inimitable,vous servez à merveille ce roman que je découvre.
    Quel bonheur de se laisser embarquer dans l’histoire de la sorte.
    Vous m’aviez époustouflé avec une nouvelle de Léon Bloy qui se passait à la Salette également … J’en profite pour vous le dire et vous remercier chaleureusement et cordialement.
    Mathieu

  3. Merci pour vette lecture passionante et qui m’aide agréablement à passer les nuits sans sommeil
    Ce roman est une découverte agréable
    MERCI Mr Depasse

  4. Bonsoir Choupinette32,

    Effectivement, les liens n’étaient plus valides.
    Nous avons retrouvé les plans et vous pouvez maintenant vous orienter en cliquant sur les liens ci-dessus.

    Merci de nous avoir signalé le problème :-).

    Bonne lecture !!

    Ch.

  5. Les pièces jointes, les 2 plans , ne sont plus en ligne! Dommage!
    sinon, un grand merci Mr Depasse pour votre lecture.

  6. Tolstoi, déjà, éblouissantes lectures, Leroux que je ne connaissais pas.. enfin tous vos textes lus si passionnément, quel tour de force, je reviens souvent sur vos phrases, jamais lasse de vous entendre, il y a ce ton, ces accents, tous les personnages qu’ils soient paysans, nobles, masculins, féminins, enfantins, vous vont à merveille, on est dans l’histoire, on en sort pas comme ça, j’aime vous entendre lire. merci.

  7. Cher René,
    Pour l´intonation, “il faut faire avec..et privilégier le récit”.
    Tout à fait d´accord, cela dit, je me suis rendu compte que les voix de femmes (à part Victoria paix à son ame)ne me convenaient pas.

    Merci pour votre lecture.

  8. Merci Paul et Alex. Vous avez apprécié de vieux enregistrements! J’espère que vous goûterez les plus récents, malgré un léger affaiblissement de la voix dû à l’âge!

  9. Je suis un routier, intellectuel, et je passe ma journée sur la route avec des lectures de ce genre, le temps passe tellement plus vite, c’est merveilleux ce médium.

    Merci de partager votre temps, je l’apprécie au plus haut point.

    J’adore Leroux… ses romans sont tellement intelligents et bien écrits.

  10. Vous écouter M. Depasse est bien meilleur qu’un film!!! Vos intonations me faisait imaginer la scène parfaitement. Merci merci merci vous êtes magnifique!

  11. Du grand spectacle. J’adore le style et la representation que nous donne M. Depasse. Il prend son temps, entre dans l’histoire et traduit les atmospheres et les rythmes.
    Merci de l’Irlande

  12. Je suis toujours aussi heureuse de vous écouter ; ce fut un pur plaisir. Merci à vous et à Gaston ! J’ai hâte d’écouter le parfum de la dame en noir… Merci.

  13. Bonjour,

    Magnifique lecture, une fois de plus.

    Les passages que signal Helmut sont au chapitre 24 à 22.55 Min et le tout début du chapitre 25.

  14. Bon, disons que même leur présence ne parvient pas à nuire au plaisir de l’écoute… L’admettez-vous ? C’est un compliment. 😉
    Sinon, d’accord ! Je localiserais des bornes pour votre sécateur si l’occasion se représente…
    Bonne continuation et encore merci.
    Helmut Perchut

  15. Mon cher Helmut,pas tout-à-fait d’accord avec vous quand vous dîtes que mes “non non non” sont un plus!Ils se font de plus en plus rares mais n’hésitez pas à m’en localiser;je ferai passer le sécateur(ou le logiciel,si vous préférez)Merci pour Gaston

  16. J’aime toujours à vous entendre… Vous être un sacré conteur, monsieur Depasse !
    J’aime également quand vous vous reprenez à grand coup de “non, non, non, non, non !”… C’est drôle, mais j’ai l’impression de vous avoir en face de moi. C’est presque un “bonus” de récit… Une touche vivante en plus !
    Je me disais : pourquoi ne fait-il pas un raccord avec un logiciel de montage mp3 quelconque ?
    Mais finalement, cela me plaît !
    Merci pour votre travail d’une grande qualité, et très conséquent dans le cas du prolixe Leroux !
    Merci !

  17. Message dicté par Jacques, de Mexico, pour vous:

    René,

    De culture francaise, couronnée par un diplôme de la Sorbonne, je suis incapable d’écrire ou de lire à la suite d’une faiblesse de ma vue.
    Grâce à vos livres, que je puis écouter, je passe des heures et des journées entières à vous entendre sans me lasser, car vous avez une voix si claire et un ton si agréable.
    Permettez-moi de vous féliciter et de vous remercier en mon nom, et au nom des personnes souffrant comme moi de la même incapacité.
    Merci, Jacques

  18. Mr, Depasse, je viens de le terminer … , Mr Leroux était vraiment doué, pour pouvoir ainsi mélanger les styles….
    Je note qu’il ne faut avoir lu : le double crime de la rue morgue, avant de lire celui ci…. eheh

    Oh le jolie lapsus au chap 8….

    Comment preparer vous vos lectures? …. J’imagine que vous devez faire une premiere lecture pour voir comment vous allez interpreter les personages…. Et ensuite vous enregistrez … mais je dois reconnaitre que rien ne vous perturbe quand vous lisez, c’est impressionnant …

    La logique voudrais que je passé au : Parfum de la dame en noir, mais je ne le possede pas encore, … alors en attendant me permetez vous de passer avec un de vos confréres sur : Voyage au centre de la terre.

    A trés bientot

  19. Etre conteur où “lecteur” n’est pas donné à tout le monde.
    Je passe de très bons moments à écouter Mr Depasse. Il donne le ton nécessaire à notre compréhension, variant d’un personnage à l’autre, rendant le récit très visuel.
    Merci de tout ce temps que vous nous consacrez, pour notre plaisir.

  20. L ‘intonation,mon cher Jean ,ne se change pas plus que la forme du nez ou la couleur des yeux.Je ne puis donc me faire opérer!Peut-être un logiciel permettrait de la transformer,je ne sais .Je vous comprends ;moi aussi il y a des voix de chanteurs qui m’exaspèrent.Il faut faire avec..et privilégier le récit.

  21. merci pour cette lecture. je vous félicite, mais je voudrai vous dire quelque chose, ne le prenez pas mal. C’est bien que vous fassiez des lectures comme celle-la, mais je n’aime pas votre intonation. Désolé de vous le dire. mais sinon, c’est quand même une excellente lecture. et j’ai adoré ce livre. Il nous captive du début à la fin, et surtout, c’est la première fois que je vois un policier avec une histoire si perplexe. je le recommande à tout ceux qui aiment les policiers.

  22. Merci pour cette lecture, que j’ai trouvée passionnante. Je ne connaissais pas le Mystère de la chambre jaune, et ma foi, on se laisse bien captiver !
    Je vois que vous nous avez préparé “Le crime de Rouletabille”, que je ne manquerai pas d’écouter, mais… avez vous envisagé “Le Parfum de la dame en noir”, qui je l’avoue m’intrigue désormais au plus haut point ?
    Encore merci pour ces bons moments que vous nous faites passer.

  23. il est SUPRAPASSIONNANT et je me decouvre l’ame d’un enqueteur a mesure que je lis des romans policiers ou de fiction, je ne mattendais pas à avoir cette fibre plastique chez moi ! J’aime encore plus lorsque les romans policiers ont cette capitation de decors qui ajoute de l’envoutement à l’intrigue du récit.

    Vous noterz mon aisance dans mes commentaires, faudra bien un jour que je me devoile au grand jour !