La Malle sanglante

La Malle sanglante

« Fred passa dans sa chambre et reparut, traînant la malle derrière lui. Bien qu’elle fût vide, il semblait faire un effort considérable et la sueur coulait sur ses tempes.
Guiret souleva le couvercle, mesura du bras la profondeur, et, jetant les yeux sur le cadavre, il dit :
« Ca pourra marcher. » »

La Malle sanglante fut d’abord une pièce de théâtre, créée au Grand-Guignol en 1918, s’inspirant fortement d’un fait divers, La Malle sanglante de Millery, qui défraya la chronique à la fin du XIXe siècle.
Maurice Level en tira ensuite un court roman, qui fait la part belle à une action rythmée et à une montée progressive de l’angoisse. On pense souvent à Hitchcock, et certaines scènes de ce terrible huis-clos ne sont pas sans évoquer La Corde, chef d’œuvre du maître du suspense sorti en 1948.

Maurice Level (1875-1926) jouit d’une grande renommée outre-Atlantique, où les plus grands auteurs ont célébré son talent : H.P. Lovecraft lui a rendu les honneurs dans son célèbre Épouvante et surnaturel en littérature.

Ce livre audio est illustré par des chansons françaises du début du XXème siècle.

Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Partie 01 :
Les Blondes (paroles, Lucien Delormel ; musique, Fragson et Adolphe Stanislas), interprété par Fragson (1897, domaine public).

Parties 01, 04 et 06 :
Du gris (Ferdinand-Louis Bénech et Ernest Dumont), interprété par Berthe Sylva (1931, domaine public).

Partie 02 :
Tu voudrais me voir pleurer (Ferdinand-Louis Bénech et Ernest Dumont), interprété par La Palma (1933, domaine public).

Partie 03 :
La Glu (paroles, Jean Richepin ; musique, Charles Gounod), version parlée interprétée par Polaire (1929, domaine public).

Partie 05 :
La Légende des flots bleus (paroles, Raoul Le Peltier et Henri Christiné ; musique, Paul Dalbret), interprété par Berthe Sylva (1931, domaine public).

Livre audio ajouté le 27/05/2020.
Consulté ~6 047 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

29 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour Michelle et merci ! Cette nouvelle de Maurice Level est tellement bien construite que ce doit être une torture d’être bloquée peu avant la fin !!!
    Je viens d’essayer, et les chapitres 5 et 6 fonctionnent parfaitement. Peut-être y a-t-il eu un petit problème réseau de votre côté ou du côté du serveur ; en tout cas les fichiers ne sont pas en cause et sont effectivement accessibles.
    Merci beaucoup de vos encouragements qui me touchent beaucoup !

    1. Monsieur de l’Epine, mais bien sûr ! Un nouveau site avec lequel se familiariser ! Grâce à votre insistance
      j’ai pu terminer cette terrible nouvelle, avec plaisir. Votre voix amie m’accompagne depuis longtemps déjà et j’ai beaucoup de gratitude pour votre engagement à partager avec nous , les obscurs, toutes ces histoires qui nous emportent. Bonne soirée à vous

  2. Mille mercis pour toutes vos lectures que je recherche en priorité ! hélas, impossible d’entendre la fin de l’histoire : les chapitres 5 et 6 ne peuvent être lus. Un bug informatique sans doute?

  3. Merci Martine, sachez aussi que c’est un plaisir de vous lire !
    Merci de votre retour. Ce texte mérite d’être découvert, ainsi que toute l’œuvre de Maurice Level. Si mon petit enregistrement a pu vous faire connaître cet auteur singulier, je dirais que la mission est accomplie, et vous pourrez trouver beaucoup d’autres textes sur notre site, enregistrés par le regretté René Depasse.
    Au plaisir de vous retrouver au détour d’une autre lecture 🙂 !

  4. Quel plaisir de vous écouter! Votre voix, votre lecture parfaite, l’illustration musicale font de ce huis clos macabre, un petit bijou. Alors, merci.
    PS: Je suis heureuse de découvrir grâce à vous des auteurs qui m’étaient inconnus.

  5. C’est gentil à vous Beautemps de revenir sur cette page ajouter votre petit mot !
    Je vous rejoins sur la description clinique de cette terreur qui s’insinue au fur et à mesure dans l’esprit des criminels, c’est du grand art. Heureux que vous ayez apprécié cette lecture, je vous dis à très bientôt sur Litterature Audio 🙂 !

  6. Cher Vincent de l’èpine,
    en regardeant vos autres lectures j’ai retrouvé celle-ci pour laquelle je ne me suis pas encore remerciée. Une description d’un véritable cauchemar dans tout ses détails que j’ai beaucoup apprécié et dont je vous remercie d’avoir fait la lecture!
    Je vous souhaite un joyeux week-end,
    Beautemps

  7. • • •More