Alice, par Tenniel

À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 01 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 02 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 03 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 04 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 05 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 06 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 07 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 08 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Chap. 09 – À travers le miroir, et ce qu’Alice trouva de l’autre côté

Dans cette suite d’Alice au Pays des Merveilles, Alice a 7 ans et demi, et sa chatte Dinah est mère de deux petites chattes, l’une noire et l’autre blanche… En traversant le miroir, Alice se retrouve dans un monde où tout fonctionne à l’envers, et où les personnages sont ceux d’un échiquier géant. On retrouvera certains des personnages les plus connus de Lewis Carroll, comme Humpty Dumpty ou Twiddledum et Twiddledee.

Lewis Carroll offre, bien avant Jarry, Kafka ou les surréalistes, la matrice de toute une tradition d’humour absurde, qui culmine peut-être avec les Monthy Python. Les règles de toutes sortes (règles de la logique, règles de la conversation, règles du jeu d’échecs, règles traditionnelles du récit) y sont sans cesse bousculées… Et pourtant, Alice est une petite fille pétrie des bonnes manières victoriennes : très préoccupée par la bienséance, réprimant continuellement ses envies de rire, de pleurer ou de contredire ses étranges interlocuteurs, elle est aussi raisonnable qu’ils sont raisonneurs, aussi polie qu’ils sont grossiers, aussi obéissante qu’ils sont autoritaires.

La difficulté particulière de la traduction tient aux nombreux jeux de mots qui émaillent le récit : il a fallu souvent s’écarter de la traduction littérale des mots concernés, afin de garder le jeu sur les consonances. Par exemple, le jeu de mots entre « flour » et « flower » peut se traduire avec un jeu de mots entre « farine » et « famine », mais cela exige qu’on « torde » le texte. 
Dans ces mêmes jeux de mots, les nombreuses références aux comptines, jeux traditionnels et personnages populaires anglais ont dû parfois être abandonnées au profit de la lisibilité du texte.

Traduction : Pauline Pucciano, pour Littératureaudio.com.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Johann Sebastian Bach, Orchestral Suite n°2 in B minor, BWV 1067- Badinerie (European Archive, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 14/05/2021.
Consulté ~3944

Lu par Pauline Pucciano

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci beaucoup Patsy, je suis très heureuse que mon travail plaise à quelqu’un qui a appelé sa fille Alice… 🙂

  2. oh Pauline il n’y avait que vous pour si bien nous envouter par votre merveilleuse lecture allant si bien avec ce roman extraordinaire de Carroll que j’ai lu tant de fois à ma fille Alice! je vais d’ailleurs le lui faire écouter elle devrait apprécier meme 40 ans plus tard Merci pour ce bon moment

  3. Merci Franky, je vous souhaite de belles évasions ! J’admire nos audio-lecteurs qui font l’effort d’écouter les livres dans une langue étrangère… Bravo !

  4. Bonjour Pauline… je suis très fane de tes merveilleuses lectures que tu apporte dans certains livres… ta voix , ta tonalité et ton articulation des mots me donnent beaucoup d’envies de me consacrer à la littérature , à la recherches des mots français donc je ne savais même pas leurs existences et enfin de voyager dans les mondes fictifs qui m’evardent tout le temps

  5. Bonjour Maryse, le découpage correspond aux chapitres du livre. Pour tout écouter à la suite, vous devez mettre tous les fichiers dans une liste de lecture, et votre lecteur lira automatiquement le fichier suivant…

  6. Bonjour
    Un seul bémol : le découpage que je trouve trop restreint. Y a t’il un moyen d’avoir des temps d’écoute plus long?
    Merci

  7. Merci à vous Paul-André ! Chère Lïat, j’ose espérer que les sombres tendances de Lewis Carroll auront trouvé dans l’art une sublimation – ses textes, indépendamment de sa biographie sulfureuse, que je ne connais d’ailleurs pas précisément, demeurent pour moi parmi ces météores après lesquels on n’a plus jamais rêvé tout à fait de la même manière, qui ont ouvert l’imaginaire collectif d’une manière radicale et irréversible…
    @JPB : Impossible de ne pas vous croiser parmi ces personnages hauts en couleur et férus de poésie !