Pathologie verbale

Pathologie verbale, ou Lésions de certains mots dans le cours de l’usage (Cinquième Partie)

Les mots de cette cinquième liste des « lésions » (L M N) :

Ladre – Libertin – Limier – Livrer – Loisir – Marâtre – Marionnette – Méchant – Merci – Mesquin – Moyen – Nourrisson

« Marionnette. — Ce mot est un assez joli mot, et sa descendance est assez jolie aussi. L’ancienne langue avait mariole, diminutif de Marie, et désignant de petites figures de la Sainte Vierge. Le diminutif mariolette se corrompit en marionnette ; et, par un procédé qui n’est pas rare, l’usage transporta le nom de ces effigies sacrées à une autre espèce de figures, mais celles-là profanes… La dégradation du sens s’est ici compliquée d’une offense aux bienséances catholiques. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 13/09/2016.
Consulté ~5 304 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Remarquer cette étrange définition de “limier”, très probablement due au compositeur :

    “Le mot ne veut dire que l’animal ou l’homme tenu par un lien.”

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  2. — Merci pour cette lecture.

    — Noter qu’il est parfois très difficile voire impossible pour Nestor Plasma de comprendre le texte, car, comme n’importe quel autre auditeur, il n’entend ni les guillemets ni l’italique (deux outils typographiques que Littré, soit dit en passant, sous-emploie dans tous ses ouvrages et même dans son dictionnaire).
    Un exemple pour le mot “merci” :

    La pathologie en ce mot affecte le genre, qui, féminin selon l’étymologie en don d’amoureuse merci, est masculin dans un grand merci.

    Doit s’entendre ainsi :

    La pathologie en ce mot affecte le genre, qui, féminin selon l’étymologie en “don d’amoureuse merci”, est masculin dans “un grand merci”.

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime