Pierre Loti, par Dornac

Les Derniers Jours de Pékin

« Je me suis borné à noter les choses qui ont passé directement sous mes yeux au cours des missions que vous m’avez données et d’un voyage que vous m’avez permis de faire dans une certaine Chine jusqu’ici à peu près inconnue.
Quand nous sommes arrivés dans la mer Jaune, Pékin élait pris et les batailles finissaient… »
(Extrait de la dédicace à l’amiral Pottier)

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Chapitre 01 :
Claude Debussy , La Mer. 2 Jeux de vagues, interprété par l’ensemble US air Force Band (domaine public).

Chapitre 02 :
Antonio Vivaldi, Violin Concerto in F major, RV 293 « Autumn » – II. Adagio Molto, interprété par John Harrison (licence CC-By-Sa-3.0).

Chapitre 03 :
Claude Debussy , La Mer. 1. De l’aube à midi sur la mer, interprété par l’ensemble US air Force Band (domaine public).

Chapitre 04 :
Ludwig van Beethoven, Sonata no. 17 in D minor « The Tempest », Op. 31 no. 2 – III. Allegretto, interprété par Paul Pitman (domaine public).

Chapitre 05 :
Johann Sebastian Bach, O Traurigkeit, o Herzeleid, BWV Anh.200 (Zoltán Göncz’s completion), interprété par Zoltán Göncz (licence By-Nc-3.0).

Chapitre 06 :

Antonio Vivaldi, Violin Concerto in E major, RV 269 « Spring » – II. Largo, interprété par John Harrison (licence CC-By-Sa-3.0).

Chapitre 07 :
Ludwig van Beethoven, Piano Concerto no. 5 in Eb « Emperor », Op. 73 – II. Adagio un poco mosso, interprété par Ursula Oppens et l’ensemble DuPage Symphony Orchestra (licence Cc-By-3.0).

Chapitre 08 :
Antonin Dvorak, In Nature’s Realm, Op. 91 (European Archive, domaine public).
Claude Debussy, Suite bergamasque (Clair de lune), interprété par Simone Renzi (licence Cc-By-Nc-3.0).
Bedřich Smetana, Má vlast – Vltava (The Moldau) (Musopen Symphony, domaine public).

Livre ajouté le 31/08/2019.
Consulté ~8 289 fois

Lu par Brigitte84

Suggestions

24 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un très inintéressant point de vu des effets de la révolution des Boxers que je ne connaissais que peu doublé du sens de de la description et de l’ambiance de Pierre Loti. Si on ne peut manquer de noter une partialité certaine chez l’auteur, elle est j’imagine indispensable pour un officier de l’armée qui voulait être publié dans un journal, surtout à l’époque.
    Et ce passionnant voyage nous est compté par une lectrice ayant une diction de qualité professionnelle, ce qui est loin d’être facile. Bref, un moment formidable.

  2. Merci chère Fraise Sauvage. Votre message me va droit au cœur. J’ai moi aussi découvert cette œuvre en la lisant ce qui m’a permis, comme pour vous, de voyager dans ces temps et ces lieux inconnus de moi et dont ce témoignage nous rend plus proche.
    Je vais bien, j’espère qu’il en est de même pour vous. Pour l’instant c’est mon ordinateur qui va mal

  3. @ FRAISE SAUVAGE … Bonjour

    Votre anticipation ne sera pas déçue !
    J ‘ ai écouté ces ” Cahiers… ” et je vous les recommande ! BRIGITTE 84 est sans conteste une très bonne lectrice…
    De mon côté j’ irai écouter ce LOTI… Le premier aussi… Mais pour le moment j ‘ en pince pour SHERLOCK HOLMES et … NICK CARTER… sans parler des Chevaliers de la Table Ronde !

    L. A. quement vôtre…

  4. Merci pour ce beau voyage chère Brigitte ! Vous m’avez fait découvrir mon premier Loti et je l’ai même écouté deux fois tellement l’ouvrage et votre lecture m’ont émerveillés. Votre belle voix mise à part, le rythme, la limpidité et l’intelligence de votre interprétation ont en fait une expérience unique. Sans oublier une très belle qualité de l’enregistrement et l’accompagnement musical parfait.
    Cela fait plus d’un an que j’ai mis de côté votre enregistrement de Rilke donc je vais faire encore un bout de chemin en votre compagnie. J’anticipe des moments merveilleux 🙂
    Merci pour ces beaux choix de textes !
    J’espère que vous vous portez bien.
    Sans doute à bientôt pour un nouveau commentaire 😉
    Bien cordialement
    Fraise

  5. Oui Thierry, c’est sans doute son appartenance à l’armée qui l’a poussé à adopter ce détachement aux émotions. Quoi qu’il en laisse paraître un peu ! Merci pour vos remerciements. Cordialement.

  6. Merci Brigitte pour votre belle voix chaude.
    Quelle acribie dans la description de Loti. Je viens de terminer l’écoute, j’ai l’impression d’avoir vu un film. Intéressant de voir comment Loti arrive à se détacher de toutes ces horreurs et à les décrire de façon relativement calme.

  7. Je suis heureuse,chère Euloge, de vous avoir apporté du plaisir. Pour ce “e” que vous mentionnez à la fin des consonnes, j’avoue n’avoir rien remarqué ni chez mes compatriotes ni sur moi-même. Je vais être désormais à l’écoute. Cordialement.

  8. Chère Brigitte,
    J’ai adoré votre lecture, j’habite en Australie depuis 46 ans, .
    Ce n’est pas un reproche, mais c’est curieux comme “l’accent”
    Français si j’ose dire à change ,
    L’ajout d’un “e” à la fin des mots finissant par une consonne c’est généralisé. Pourquoi pas? Je le trouvais irritant au début mais après un moment Je m’y suis habitué.
    Les temps et les langues changent où évoluent?
    Merci encore pour le plaisir que vous procurez..
    Euloge

  9. Félicitations Brigitte, j’ai suivi avec envoûtement ce parcours initiatique dans cette chine millénaire fascinante bien que finissante, harcelée par les boxers, ruinée par les alliés, magie des descriptions de cette cité interdite vidée et envoûtante et la prémonition a un siècle de distance de Loti, sur le sort de la Chine qu’il affectionne dont il prédit la revanche tout en questionnant l’intervention maladroite des alliés.

  10. Merci Sylvie pour votre aimable commentaire. Et, petit clin d’ oeil, c’est mon père, également dans l’ armée, qui m’ a aidée dans le choix des musiques :).
    Je vous souhaite une bonne année pleine de nouvelles écoutes agréables autant que surprenantes.

  11. Merci Brigitte pour votre lecture de qualité encadrée par une si belle musique. Mon père était dans l’armée et aimait beaucoup Loti. J’ai pensé à lui en écoutant avec grand intérêt ce récit historique.

  12. Bonjour. Certes il y a eu vol(récupération)… mais je pense que ce délit a été effectué au moment des faits vers 1900… Depuis comme on dit dans l’institution elles sont en compte

  13. Bonjour Brigitte. merci pour la lecture de ce récit de voyage. Dans une autre vie, j’ai servis un officier général qui possédait dans son bureau 5 magnifiques hallebardes d’apparat venant du palais impérial , on avait du les cacher lors d’une visite d’officiels chinois, j’y repense maintenant…
    merci encore.

  14. Merci Serge ďe votre commentaire qui me touche réellement. Yug, merci de m’avoir bien orientée, en privé, pour le choix des musiques ce qui m’a
    bien aidée à trouver les autres. Bien cordialement.

  15. bravo.Merci de pouvoir écouter cet essai qui évoque si bien la vie d’un de nos anciens
    La lecture est excellente et le choix des musiques judicieux
    A quand la prochaine lecture?

  16. Je suis content de pouvoir écouter une si belle lecture d’un auteur qui a une si belle écriture. Merci beaucoup Brigitte. bien amicalement.

  17. Je découvre votre site et je commence cette lecture dès ce soir.
    Merci pour ce partage, je pars en voyage …. Bien cordialement.

  18. Merci Ahmed d’avoir apprécié le voyage. Bonne découverte à vous Claryssandre de la cité interdite, des routes et des paysages qui y mènent.
    Bien cordialement.

  19. Ah chère Brigitte quel bonheur de découvrir cette nouvelle lecture que vous nous offrez. J’ai hâte de vous écouter et de partir en voyage audio vers la Chine. Merci infiniment !