Paysage d'hiver

Maria Chapdelaine

Avec Maria Chapdelaine, l’écrivain Louis Hémon a fait redécouvrir le Québec aux Français. Il s’agit d’un roman dru et fort, d’une épopée simple et grandiose, aux confins de la forêt québecoise qui sert de cadre à une histoire d’amour que toutes les eaux glacées de la rivière Peribonka ne pourront effacer.

Archives téléchargeables :

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 04/11/2007.
Consulté ~100 437 fois

Lu par Jean-François Leblanc

Suggestions

76 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Salut, Sapajou,
    Merci pour ce généreux retour !. Le commentaire qui m’a le plus touché est celui au sujet de ma carrière de choriste. En effet, j’ai chanté dans divers choeurs de la ville de Montréal et cela a toujours été ma plus grande passion dans la vie. C’est sans doute cette longue expérience d’une trentaine d’années qui a façonné ma voix pour en faire ce qu’elle est devenue aujourd’hui.
    Qu’importe la qualité technique, décousue ou non, de ton commentaire ; c’est le message et l’intention qui comptent ! …et les deux sont géniaux :)Je suis désolé du long délai à répondre mais j’ai toujours éprouvé des problèmes d’être avisé à temps des nouveaux commentaires.
    Un grand merci de la part d’un compatriote breton ! En effet, ce sont mes origines pas si lointaines du côté de mon arrière, arrière grand-père paternel. Mon patronyme est donc très breton, basé sur le gaélique «Gwen»
    porte-toi bien en ce pénible hiver de Covid !

    jf

  2. Veuillez accepter mes excuses, mais sur le smartphone, le texte est limité… aussi je saucissonne le commentaire. Tout est bouleversant dans ce texte ! Je ne viens pas d’un milieu qui a travaillé la terre, et certainement pas dans le Grand Nord, mais la description de cette vie, l’éprouvé amoureux, les trois grandes voix qui parlent… votre bel accent. Bravo bravo bravo

  3. Ce roman, donc, que vous avez lu si bien, au point que même les voix de femmes que je trouvais ridicules ont fini par me plaire, me laisse en larmes. J’habite en Bretagne et j’ai vu la rue Louis Hémon souvent, sans savoir qu’il était l’auteur de Maria Chapdelaine. C’est à la télévision, que jeune fille, j’avais vu Carole Laure tenir le rôle, mais je n’avais aucune idée de…

  4. Cher J-F Leblanc,
    J’ai aperçu en survolant les commentaires, que vous aviez aussi un pseudo, celui de ” Choriste”. Ça tombe bien, je voulais vous dire combien j’avais été admirative, enchantée par votre voix chantante! Ils ont de la chance ceux et celles avec qui vous chantez. Ce roman, que vous avez lu si bien….

  5. ça m’a fait grand plaisir, fa
    merci pour le généreux retour.

    jf

    P.S. désolé pour le long délai de réponse, mais je viens juste d’enfin pouvoir reconnecter ma boîte de courriel sur ce satané iMac grrrrrrrr

  6. Bonjour,

    Juste un petit mot de remerciement pour ce si beau moment d’écoute.
    J’ai été un peu déroutée au début, on va dire pendant le 1er chapitre puis ce texte magnifique, ces personnages si “vrais” et cette implication de J.-F. dans sa lecture m’ont tenu en haleine jusqu’à ce chapitre 16 que j’aurais aimé tellement plus long…

    Merci

  7. Merci, Bruissement. C’est vraiment super-sympa de ta part 🙂

    L’été meurtrier de 2018 du Québec est en ce moment en train de se terminer. Il ne faut pas oublier qu’en juillet dernier, plus que 80 Québécois sont décédé(e)s des suites d’une vague de chaleur, où le mercure avait atteint 44° pendant une bonne dizaine de jours. À ce moment-là, je préfère encore le froid brutal de nos hivers ! Lui, au moins, n’a jamais tué personne ! …sà part François Paradis, bien entendu 😉 hihihihi

    encore une fois, merci, pour ton encouragement généreux, et toi aussi, passe un bel hiver ! 🙂

    gros bisous, chère collègue…
    jf

  8. Oh! je suis contente de ces bonnes nouvelles d’un si bon collègue!
    Je t’avais précédemment envoyé un message en MP mais tout le monde ne se connecte pas forcément et tu ne l’as pas vu. Aujourd’hui je préfère t’écrire mes encouragements ici et te redire que tes commentaires ont été à chaque fois un jaillissement de bonne humeur qui faisait vraiment plaisir à lire. Quant au succès de Maria Chapdelaine il est tellement évident qu’il est inutile d’en parler mais quand même je te remercie une fois de plus pour ce trésor que tu as posté sur L.A.
    Ici l’été se poursuit généreusement encore mais l’hiver finira bien par se profiler… et chez toi sans doute plus tôt que chez nous: alors je te souhaite déjà, aussi, de passer un bon hiver, avec au cœur la chaleur de l’amitié de ceux qui t’apprécient à travers le monde francophone.
    Porte-toi de mieux en mieux.

  9. Salut Sarah !
    Les nouvelles sont en effet bonnes : je continue de progresser dans ma récupération post-AVC, de mois en mois et de semaine en semaine, même. J’en suis maintenant arrivé au point d’entamer la procédure pour repasser mon permis de conduire. Mais, faut être patient : cette récupération neurologique peut normalement prendre quelques années et il faut se réjouir de chaque progrès qu’on fait, aussi petit soit-il.
    En tout cas, je suis sincèrement touché par ta solicitude quant à mon état de santé, ainsi que par ton appréciation de mon travail bénévole.
    Quant à ton délai de réponse, ne te casse pas la tête, stp. : ça m’arrive aussi souvent, pour diverses raisons.Vaut mieux tard que jamais !
    Je suis désolé d’apprendre le décès de ces deux membres de ta famille. Je pense que l’audition renouvelée de Maria Chapdelaine puisse peut-être t’aider dans ton épreuve, car, je me souviens de ce commentaire d’une femme qui subissait une opération à l’hôpital et que Maria lui avait donné du courage. C’est sûr que la grande perte de Maria, la mort de François Paradis, a été très dure pour notre héroine, mais, elle nous donne tous une mesure de courage, avec la simplicité et force de caractère, dont elle fait preuve, comme toute bonne et vaillante paysanne québécoise.

    Je note ton voeu à la fin et si jamais je peux en finir avec toutes les étapes qui me restent : permis de conduire, évaluations neurologiques, paperasses en retard, état de ma propriété, etc. etc., il faudra effectivement que je considère de me remettre à mon activité bénévole sur LA.com.

    C’est certainement une auditrice comme toi qui me donnera une motivation renouvelée à continuer ma bonne oeuvre.

    Encore une fois, merci pour tous tes encouragements et généreux commentaires. Selon notre coutume, je te souhaite (un peu hâtivement, j’en conviens 🙂 ) un bon hiver à Genève 🙂

    porte-toi bien d’ici là,

    jf

  10. Geneve le, 16 septembre 2018
    Très cher JF!
    Tout d’abord, j ai cet espoir, au fond de mon coeur que depuis que tu m as écrit jusqu alors, tu es revenu à la normale ( délicieuse expression québécoise) Sincèrement je regrette de ne pas avoir vu ta réponse plutôt ! MILLE et MILLE PARDONS ! C est aujourd’hui le 16 septembre 2018! Tout à fait par hasard ! Que je tombe sur ta réponse! Elle a été très douce à lire jusqu’à la nouvelle de ton AVC ! J ai reçu un seau d’eau froide ! Je m en veux terriblement pour tout ce temps ! Peut-être tu tomberas aussi par hasard sur mon message ! Alors j espère que j aurais le plaisir de recevoir de très bonnes nouvelles sur ta santé ! La raison pour laquelle, durant tout ce temps j ai arrêté d écouter sur LA , c est que j’ai perdu successivement deux membres de ma famille très proche à mon coeur suite à une longue maladie et j ai dû faire face à…tout ! Bref ! La vie s impose et il faut continuer ! Alors ! Aujourd’hui, j ai eu envie d écouter un livre sur LA ! Quelque chose de vrai ! de simple ! de très touchant ! Quelque chose comme : Maria Chapdelaine! Bref ! Ta lecture et ta voix chaleureuse m ont embarqué vers Québec ! Je suivais Maria! Pas à pas je l accompagnais vers son destin ! Tout à coup après le chapitre 14, j ai eu envie de regarder les commentaires et voilà comment je trouve ta réponse ! Je vois dans tes commentaires jusqu’en 2017 , tu dis que tu vas mieux… Mais nous sommes en 2018 ?! L inquiétude est là ! J espère vraiment entendre à nouveau l une des plus agréables et chaleureuses voix de LA! Ta voix à travers laquelle on découvre tout un monde de sensibilité , de liberté d’expression, de chaleur et d humanité que tu exprimes dans tes lectures ! Alors remets toi à ton rythme, comme tu dis : tranquillement et puis reviens pour nous lire, avec ce petit quelque chose adorable et indéfinissable dans ton accent qui charme !prends bien soin de toi ! Du fond de mon coeur je te dis : Tout de bon! Dans l attente de tes nouvelles ! Je te souhaite de passer d excellents moments… À bientôt.. Porte toi bien .

  11. Salut, Ahikar…

    Vi vi, je vais de mieux en mieux, de jour en jour, merci de t’en enquérir.

    Ça pourrait effectivement être tentant. Je vais me pencher sur ta suggestion, pour laquelle je te remercie.

    merci et porte-toi bien,
    jf

  12. Bonjour,
    J’espère que votre santé s’améliore.
    “Tocqueville au Bas-Canada”, ça ne vous tenterait pas ?
    Il écrivait le 26 novembre 1831 : « Je viens de voir dans le Canada un million de Français braves, intelligents, faits pour former un jour une grande nation française en Amérique… »

    Amitiés, 🙂
    Ahikar

  13. azul, vieux
    Dis don’, ça fait un bail, hein !?!??! …comme disent les cousins 😉
    Oui, bien sûr, je t’envoie un courriel, de ce pas…
    merci pour tes gentils commentaires au sujet de ma lecture.
    porte-toi bien,
    jf

  14. Salut,
    J’ai écouté ce livre il y a six ans environ et je me rappelle encore de l’intensité et la passion qui t’animaient en le lisant. Une passion qui bien évidemment impacte le lecteur plus que tu puisses l’imaginer JF.
    Je suis désolé d’apprendre via les commentaires de ton AVC, tu es fort et Katia doit prendre bien soins de toi.
    J’espère que tu t’en remets doucement. Si tu peux stp me shooter un email, ce serait super 😉
    Ps: c’est chabubelyes@hotmail.com
    Amicalement,

  15. Montréal, le 7 novembre 2017.

    Chère Sarah,

    « Souvent je m’abstiens de faire un commentaire parce que d autres peuvent le formuler bien mieux que moi!»

    …et pourtant, c’est bel et bien toi, qui, parmi des douzaines et douzaines de commentaires, m’aura offert le plus bel éloge que je n’ai jamais reçu, celui qui récapitule le mieux, de façon très complète, toute ma collaboration dans le passé sur LA. com ! J’ai particulèrement apprécié toutes tes allusions à mes façons idiosyncratiques de travailler 🙂 Je soupçonne que tu as dû lire bien des commentaires sur bien des oeuvres que j’ai enregistrées.

    Je suis vraiment ému et personnellement touché par ta gentillesse.

    En passant, stp, tutoie-moi; chu bel et bien Québécois, et, c’est notre coutume 🙂 D’ailleurs, ça cadrerait bien mieux avec le contenu flatteur de tes propos 😉

    Quant à d’autres oeuvres québécoises…La littérature québécoise est bien plus maigre que la grande littérature française! Certes, j’aurais bien aimé faire «un homme et son péché» et «Kamouraska», mais, ils ne font pas encore partie du domaine public, du moins, pas en France.

    Je suis vraiment désolé du délai de réponse à ton charmant commentaire, mais, j’ai fait un AVC le 4 juillet 2016, dont je me remets toujours, tranquillement. J’ai ainsi perdu contact avec LA.com et par le fait même, j’ai manqué ton commentaire. Mais, je te rassure : je vais beaucoup mieux maintenant ! J’espère que tu seras toujours avec LA.com pour lire ma réaction !

    Le contenu encourageant de ton retour me donne à réfléchir : maintenant que je suis presque retourné à la normale, je devrais considérer revenir à LA.com… Si tu as des suggestions «québécoises », je suis toutes ouïes 🙂

    encore une fois, merci, merci, merci !
    Je te souhaite un bel hiver à Genève,et
    ….porte-TOI bien 😛 🙂

    très amicalement,
    jf

  16. Cher M. Leblanc
    Souvent je m abstiens de faire un commentaire parce que d autres peuvent le formuler bien mieux que moi! Une fois mes doigts sur le clavier :les mots s envolent, ils disparaissent et tout s’efface ! Je n y peux rien! C est pourquoi je vous envoie ces quelques lignes pour l ensemble de vos lectures& votre immense travail! Que de moments d émotion , de tendresse , de découverte , ou de plaisir…j ai vécu grâce à vos lectures…votre accent est charment et délicieux ! Vous avez une belle voix& vous lisez d une manière claire ! La vitesse de vos lectures est parfait ! C est vraiment agréable de vous écouter ! J aimerais ajouter que de votre belle voix! Émane aussi une certaine chaleur et familiarité appréciables ( si j ose dire!) c est bien avec cette meme voix tendre & familière que nous apprécions tous, vous faites vos petites interventions d éclaircissement ,d explicative des petits détails ,ou rétablir la signification d un mot ! Je trouve cela très juste Et pertinent ! Je dirai même nécessaire ! Je trouve aussi, sincèrement Remarcable , la façon indépendante que vous avez à exprimer votre avis sur un livre avec une grande liberté d esprit (ex: le livre sur M. Dreyfus ) ! J apprécie infiniment vos choix de lecture ( si possible , plus de livres québécois s il vous plaît !) il y a des lectures que j ai écouté et j écouterai plusieurs fois! J aimerai ajouter que sincerement : C est adorable ce petit formule que vous avez à la fin d un livre ! Ce formule chaleureux et sincere qui dis :”………..& portez vous bien!”
    MERCI! M. pour le temps et l énergie que vous nous consacrez !un Chaleureux & immense Bonjour ! De la suisse pour tous les québécois & québécoises !
    Depuis Genève , je vous envoie toute notre amitié & tous nos remerciements pour votre inestimable & irremplaçable travail!
    Et surtout ” Portez vous bien!” Sarah

  17. Tous mes meilleurs voux aussi et tous mes remerciements avec l’espoir de pouvoir encore vous écouter.

  18. Merci, Nadine !

    Désolé pour mon « léger » délai à te répondre ! hihihihi

    C’est moi qui te remercie de ta généreuse appréciation.

    porte-toi bien,
    jf

  19. C’était trop bon d’écouter ce roman lu avec l’accent du lieu (ou ce que j’en imagine en tout cas !). Bon, j’ai quand même dû mettre un gilet, j’avais un peu froid !

    Merci pour cet excellent moment !

  20. Cher JF,

    Je suis ravie d’apprendre que tu as repris le collier ! Merci pour tes voeux. Je te souhaite également de très joyeuses fêtes de fin d’année et de beaux projets (audio et autres) pour 2014.
    Et bon pelletage 🙂
    Bien amicalement,
    Plume

  21. Ça m’a fait plaisir, Lucie 🙂

    Une tempête de neige terrible au Québec, en ce dimanche soir, 22 décembre 2013, tu dis !?!? On ne vit visiblement pas dans le même boutte du Québec, car je peux t’assurer que tout est bien calme, ici à Montréal, en ce moment 😉 …et c’est aussi bein d’même, parce que ça doit faire au moins trois fois que je pellte mon entrée en autant de jours ! 🙂

    Comme ça, j’en conclus que tu trouves ma lecture de Maria plus fluide que celle de la légende du Loupgarou, hein ? 😉 Tu sais, Lucie, ce que beaucoup de gens interprètent à tort et à travers comme une sorte de « bégaiement » de ma part est en fait une action très volontaire, car, je ne parle pas du tout de cette manière dans la vraie vie. Ce style, délibérément très lent, voir même peut-être un peu « entrecoupé », que je me suis choisi pour mes prestations, a cet avantage que tout le monde me félicite pour la qualité de ma diction. En plus, d’un simple point de vue artistique, même Louis Hémon mentionnait dans Maria Chapdelaine ce style de parler lent de tout bon paysan québécois. Je lis également lentement afin de favoriser la compréhension du français oral par d’éventuels apprenants de la langue française. Il arrive souvent que l’on voit, dans les commentaires, des remerciements d’étudiants à travers le monde, car les livres audio sont clairement un bon outil pédagogique, à ces fins.

    Je m’étonne donc que tu sembles voir une différence dans mon style de lecture entre Maria et la légende du loup-garou 😉 D’après moi, j’ai lu ces deux oeuvres exactement de la même manière, pour toutes ces raisons 🙂

    Peu importe, l’essentiel est que tu aies apprécié ma version de Maria Chapdelaine 🙂 En plus, je te suis bein reconnaissant de reconnaitre la validité de mon accent ; c’est important pour moi, tu sais, pour toutes les raisons que j’ai déjà mentionnées dans le passé, ici, sur LA.com.

    Il ne me reste plus qu’à te souhaiter une bonne fin de soirée hivernale. Moi, je les ai toujours adorées et pour rien au monde, je ne passerais mes hivers ailleurs qu’au Québec 😉

    porte-toi bien et Joyeux Noël à toi, à ta famille et à tes ami(e)s !

    jf

    Pour Plume :
    Oui, je me suis remis à la tâche dernièrement, grâce à l’influence bénéfique d’une de nos collègues de LA.com, qui préfère demeurer anonyme 🙂
    Déjà, je viens juste de publier le discours d’investiture du président Kennedy. Le livre d’esquisses de Washington Irving progresse bien. J’espère également publier la biographie du roi François 1er prochainement, si je peux obtenir la permission écrite de la reproduire.
    Alors, comme tu peux le constater, cela va beaucoup mieux pour moi, dernièrement 🙂
    En tout cas, merci de t’en inquiéter 🙂
    À toi aussi, je te souhaite un très joyeux Noël et beaucoup de beaux enregistrements pour 2014 !
    jf

  22. Quelle belle lecture!!! Ce soir il y a une tempête de neige terrible ici au Québec. Je suis assise confortablement dans mon fauteuil et tout en tricottant un chandail, et je vous écoute . Moi aussi ce roman a été, dans ma jeunesse, une lecture obligatoire qui a été fastidieuse et dont ma dissertation avait été nommée fiasco par mon professeur de français. Aujourd’hui je me suis réconcilliée avec cette si belle histoire. Merci 🙂

  23. C’est moi qui te remercie, Plume.
    Oui, tout à fait, cet enregistrement a été mon tout premier sur LA.com et j’admets que la qualité audio laisse souvent à désirer, malheureusement. Mais, oui, j’ai pu beaucoup améliorer ma prise de son depuis ce temps-là.
    Et…oui…la fin, telle qu’écrite par Louis Hémon, nous laisse sur notre appétit… comme s’il avait été pressé d’en finir ! héhéhé
    Quant à savoir si ma « muse » va revenir…j’attends toujours, malheureusement.
    Merci encore pour tes gentils commentaires et porte-toi bien,
    jf

  24. • • •More