Lu Xun.01-e1645115259373

Le Remède

Lu Xun (1881-1936), le plus grand penseur et écrivain de la Chine contemporaine.
Né en 1881, il a 19 ans au moment de la révolte des Boxers, 30 ans à la chute de l’Empire, 38 ans lors du « Mouvement du 4 Mai » et 40 ans à la fondation du Parti communiste.
On raconte qu’il aurait refusé d’être proposé pour le prix Nobel de littérature en apprenant qu’Alfred Nobel était l’inventeur de la dynamite.
Destiné à être médecin, il choisira de guérir les âmes plutôt que les corps, après avoir éprouvé un choc profond lors d’une projection où l’on voyait un Chinois qui s’apprêtait à avoir la tête tranchée par les Japonais, avec tout autour des Chinois qui étaient venus jouir du spectacle.
Nommé « commandant en chef de la révolution culturelle chinoise » par Mao Zedong, cet homme libre et incorruptible ne sera pourtant jamais membre du Parti communiste.
Ce seigneur de la pensée est de la race de Shakespeare, celle dont les Textes durent longtemps…

Le Remède est une de ses plus belles nouvelles, où il fustige notamment les superstitions populaires. L’envol du corbeau, à la fin, en dit long sur la véritable pensée de l’auteur.

J’ai joint à cet enregistrement la préface du recueil, remarquable en ce qu’elle nous révèle l’origine de sa vocation d’écrivain, pourquoi il a finalement décidé d’être médecin des âmes plutôt que des corps.

Avec tous mes remerciements à Brigitte Duzan, la traductrice, pour son accord.

Remarques :

Consulter les  versions textes de ce livre audio : Le Remède, Préface de L’Appel aux armes.

Références musicales :

Morceau de xiao, flûte chinoise en bambou à encoche, ainsi que divers bruitages extraits de freesound.org.

Livre audio ajouté le 15/04/2013.
Consulté ~18298

Lu par Ahikar

Suggestions

13 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Très intéressante découverte ! C’est après avoir lu une courte biographie de LU XUN que j’ai mieux compris pourquoi cette critique de la médecine traditionnelle et de ceux qui en profitent. Malheureusement, le poids des traditions et des superstitions est toujours aussi lourd de par le monde… Merci

  2. • • •More