Hippolyte Lucas

La Femme adultère

Hippolyte Lucas (1807-1878), écrivain, critique, librettiste n’a pas laissé une œuvre immortelle, mais son essai sur La Femme adultère ne doit pas laisser indifférentes toutes les auditrices.
« Beaucoup de femmes se persuadent, en effet, que l’adultère est un corollaire du mariage ; elles se figurent n’avoir pas eu une existence complète si elles ne se sont, pour ainsi dire, élevées à leurs yeux du rang d’épouses à celui de maîtresses, comme à un degré supérieur dans l’échelle des passions.
L’adultère ! nous venons d’écrire là un mot qui se prononce rarement, même en ce temps, où la chose est si commune, et que l’on tient même pour un mot de mauvaise compagnie ; mais qu’il nous soit permis de l’employer. Ce mot, le désespoir des gens du monde, doit faire le bonheur des étymologistes. Aucune expression ne porte mieux son idée. Adultère vient d’un verbe latin qui signifie altérer, et rien n’altère, en effet, davantage les choses et les sentiments. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 10/05/2011.
Consulté ~11 290 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir René,

    j étais trés attentif à votre lecture et entrain de télécharger :

    Les français peints par eux mêmes.
    je trouve plusieurs volumes …

    Je souhaiterais d autres lectures de plusieurs sujets de la Société Française .

    Cordialement.
    Ahmed