Maurice Maeterlinck et son épouse, l’actrice Georgette Leblanc, dans leur automobile (début XXème)

En automobile

Après Azurine de René Boylesve, découvrons les impressions d’un autre écrivain lors de ses tout premiers voyages en automobile. En 1901, Maurice Maeterlinck décrit pour le journal Le Figaro ses Sensations d’automobile. Combinant habilement lyrisme et langage technique, cet article, qui sera repris en 1904 sous le titre En automobile dans le recueil Le Double Jardin, évoque la domestication de la « bête », l’angoisse de se retrouver seul en panne sur une route déserte, mais aussi les nouvelles sensations dues à la vitesse et la relation à l’espace…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Antonín Dvořák, Humoresque no. 7 in Gb Op. 101/7 (Violin and Piano arr.), interprété par Oliver Colbentson (domaine public).

Licence d'utilisation : CC BY : Attribution
Livre audio ajouté le 08/02/2020.
Consulté ~2 797 fois

Lu par Christine Sétrin

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un joli petit bijoux, Madame Sétrin.
    La musique, votre voix, la poésie de l’automobile…mon Dieu que ces temps sont lointains où l’on trouvait du charme à cet outil si décrié de nos jours.
    Je me suis laissée absorber, un peu trop par la mélodie de vos paroles. Il faudra que je réécoute pour prendre garde mieux au texte.
    Merci Madame.
    Hélène Jarlier